Diégèse  jeudi 26 juin 2014


ce travail est commencé depuis 5291 jours et son auteur est en vie depuis 19744 jours (25 x 617 jours) 2014

ce qui représente 26,7980% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

La Fortune des Rougon2

Puis, il ajouta d'un air fin, en regardant sa femme dans les yeux.
« Serais-tu contente d'être la femme d'un
receveur particulier ? » Le visage de Félicité s'empourpra d'une joie chaude. Elle se mit sur son séant, frappant comme une enfant dans ses mains sèches de petite vieille.
« Vrai ?... balbutia-t-elle. À
Plassans ?... » Pierre, sans répondre, fit un long signe affirmatif. Il jouissait de l'étonnement de sa compagne. Elle étranglait d'émotion.
« Mais, reprit-elle enfin, il faut un
cautionnement énorme. Je me suis laissé dire que notre voisin, M. Peirotte, avait dû déposer quatre-vingt mille francs au trésor.
– Eh ! dit l'ancien marchand
d'huile, ça ne me regarde pas. Eugène se charge de tout, Il me fera avancer le cautionnement par un banquier de Paris… Tu comprends, j'ai choisi une place qui rapporte gros. Eugène a commencé par faire la grimace. Il me disait qu'il fallait être riche pour occuper ces positions-là, qu'on choisissait d'habitude des gens influents. J'ai tenu bon, et il a cédé. Pour être receveur, on n'a pas besoin de savoir le latin ni le grec ; j'aurai, comme M. Peirotte, un fondé de pouvoir qui fera toute la besogne. » Félicité l'écoutait avec ravissement.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
C'est une pratique courante de France que de se partager à l'avance, et au seul motif de la cupidité ou de la soif de pouvoir, et parfois des deux, les postes et les honneurs, les charges et les prébendes. Le 4 août 1789 et les années suivantes, la révolution abolit les privilèges. Napoléon Bonaparte, fin connaisseur de l'esprit de village qui sait, dans un hameau, reproduire sans faillir l'esprit de cour, et s'inventer des princes et s'inventer des rois rétablit dans les provinces des fonctions que le pouvoir central pouvait distribuer de façon discrétionnaire. Les préfets et les sous préfets en étaient la démonstration évidente. Il les affubla d'un uniforme chamarré. Il fallait qu'on les vît. Il les dota de pouvoirs étendus et partant de la superbe nécessaire pour dominer les notables provinciaux soumis à cette élégance clinquante et au faste de leur demeure. Napoléon réinventa la fonction de seigneur. La contrepartie était de les changer souvent pour éviter qu'ils ne se constituassent de nouvelles baronnies. Les receveurs particuliers, quant à eux, n'avaient pas d'uniforme, endossant celui, passe muraille, des percepteurs. Rougon avait raison. Aucune compétence n'était requise sinon celle de ne pas voler tout en sachant profiter.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000






2013 2012 2011 2010