Diégèse  jeudi premier mai 2014


ce travail est commencé depuis 5235 jours et son auteur est en vie depuis 19688 jours (23 x 23 x 107 jours)
2014

ce qui représente 26,5898% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

La Fortune des Rougon2

Le jeune ménage se mit bravement à la conquête de la fortune. La maison Puech et Lacamp se trouvait moins compromise que Pierre ne le pensait. Le chiffre des dettes était faible, l'argent seul manquait. En province, le commerce a des allures prudentes qui le sauvent des grands désastres.
Les
Puech et Lacamp étaient sages parmi les plus sages ; ils risquaient un millier d'écus en tremblant ; aussi leur maison, un véritable trou, n'avait-elle que très peu d'importance.
Les
cinquante mille francs que Pierre apporta suffirent pour payer les dettes et pour donner au commerce une plus large extension. Les commencements furent heureux. Pendant trois années consécutives, la récolte des oliviers donna abondamment. Félicité, par un coup d'audace qui effraya singulièrement Pierre et le vieux Puech, leur fit acheter une quantité considérable d'huile qu'ils amassèrent et gardèrent en magasin. Les deux années suivantes, selon les pressentiments de la jeune femme, la récolte manqua, il y eut une hausse considérable, ce qui leur permit de réaliser de gros bénéfices en écoulant leur provision.
Peu de temps après ce coup de filet
, Puech et le sieur Lacamp se retirèrent de l'association, contents des quelques sous qu'ils venaient de gagner, mordus par l'ambition de mourir rentiers.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
C'est aussi qu'en province, les vieux savent se retirer et n'encombrent pas inconsidérément les affaires de leurs enfants. On pourrait croire que c'est pour les laisser, eux jeunes, s'occuper d'un monde qui change. Il n'en est rien. C'est qu'ils ont justement l'illusion que le monde ne change pas et qu'ainsi, parce que leurs rues et leurs maisons n'ont en rien été modifiées depuis leurs aïeux, ils pensent qu'il en est ainsi du pays entier sinon de la terre entière. C'est ce qui fait le charme des sous-préfectures, confites dans un temps qui semble arrêté et qui s'émeuvent des nouvelles d'un monde qui leur paraît lointain dans la distance et dans le temps. Le plus souvent, c'est Paris qui concentre leurs craintes et, de façon paradoxale, leurs envies. En ces temps-là, aller à Paris, c'était voyager dans le temps d'idées nouvelles et de procédés nouveaux. Certains se risquaient à tenter de les importer dans les provinces lointaines et jugées arriérées. Peu y réussissaient. Ceux qui échouaient étaient regardés comme des fous dangereux quand ceux qui parvenaient à vaincre la malédiction de l'immobilisme provincial étaient jalousés mais considérés comme traitres.
Le jeune ménage Rougon avait l'intention de commettre cette traitrise et de ne pas se contenter longtemps d'un obscur commerce d'huile dans une mauvaise rue de Plassans, à la merci de la perte des récoltes.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000






2013 2012 2011 2010