Diégèse  lundi 6 octobre 2014


ce travail est commencé depuis 5393 jours et son auteur est en vie depuis 19846 jours (2 x 9923 jours) 2014

ce qui représente 27,1742% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

La Fortune des Rougon2

La nuit fut inquiète. Il passa un vent de malheur sur les insurgés. L'enthousiasme, la confiance de la veille furent comme emportés dans les ténèbres. Au matin, les figures étaient sombres ; il y avait des échanges de regards tristes, des silences longs de découragement. Des bruits effrayants couraient ; les mauvaises nouvelles, que les chefs avaient réussi à cacher la veille, s'étaient répandues sans que personne eût parlé, soufflées par cette bouche invisible qui jette d'une haleine la panique dans les foules. Des voix disaient que Paris était vaincu, que la province avait tendu les pieds et les poings ; et ces voix ajoutaient que des troupes nombreuses parties de Marseille, sous les ordres du colonel Masson et de M. de Blériot, le préfet du département, s'avançaient à marches forcées pour détruire les bandes insurrectionnelles. Ce fut un écroulement, un réveil plein de colère et de désespoir. Ces hommes, brûlant la veille de fièvre patriotique, se sentirent frissonner dans le grand froid de la France soumise, honteusement agenouillée. Eux seuls avaient donc eu l'héroïsme du devoir ! Ils étaient, à cette heure, perdus au milieu de l'épouvante de tous, dans le silence de mort du pays ; ils devenaient des rebelles ; on allait les chasser à coups de fusil, comme des bêtes fauves.
Et ils avaient rêvé
une grande guerre, la révolte d'un peuple, la conquête glorieuse du droit ! Alors, dans une telle déroute, dans un tel abandon, cette poignée d'hommes pleura sa foi morte, son rêve de justice évanoui. Il y en eut qui, en injuriant la France entière de sa lâcheté, jetèrent leurs armes et allèrent s'asseoir sur le bord des routes ; ils disaient qu'ils attendraient là les balles de la troupe, pour montrer comment mouraient des républicains.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
Mais, les insurgés transmettront très certainement leur colère et leur enthousiasme à leurs enfants, qui, à leur tour les transmettront à leur descendance, et revienne le temps de la lutte contre l'injustice que l'on trouvera, encore une fois, des hommes et des femmes et même des adolescents presqu'encore des enfants, pour reprendre les armes et marcher avec enthousiasme. Ceux-là mêmes qui voulaient se faire tuer le long des routes rentrèrent chez eux pour cultiver leur hargne et leur rancœur et préparer un secret le retour de la République. Rien ne fut oublié. Les habitants des collines ont le goût des secrets. Ils en ont fait une part importante de leur culture, et les secrets se transmettent de génération en génération. Il y a des secrets pour guérir les brûlures, qui enlèvent le feu, et aussi ceux pour les rhumatismes, le mal de tête comme le mal de dos. Et puis, il y a les secrets pour les troubles de l'âme, et ceux-là sont les mieux gardés.
La France était vaincue et soumise à ses nouveaux maîtres, le Sud la regardait avec un pointe de mépris et beaucoup de déception. On n'oublierait pas que les autres provinces avaient fait défaut et n'avaient en rien égalé la bravoure provençale.  Mais, les observateurs en tirèrent d'autres leçons, qui voulaient qu'il eût peu à faire pour dompter une insurrection. Il suffisait en quelque sorte de la laisser enfler comme on laisse s'enflammer un feu de paille, car on sait que plus le brasier sera ardent, plus le feu sera bref. Il suffit ensuite de le circonscrire et d'empêcher surtout que des flammèches viennent enflammer d'autres ballots de paille. C'était ainsi que le futur pouvoir impérial avait procédé, laissant sciemment la colonne insurrectionnelle s'épuiser en marches forcées, pour mieux la cueillir une fois qu'elle serait arrêtée.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000






2013 2012 2011 2010