Diégèse  vendredi 5 septembre 2014


ce travail est commencé depuis 5362 jours et son auteur est en vie depuis 19815 jours (3 x 5 x 1321 jours) 2014

ce qui représente 27,0603% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

La Fortune des Rougon2

La plus ingénieuse torture qu'il inventa fut de parler à Miette de son père. La pauvre fille, ayant vécu hors du monde, sous la protection de sa tante, qui avait défendu qu'on prononçât devant elle les mots de bagne et de forçat, ne comprenait guère le sens de ces mots. Ce fut Justin qui le lui apprit, en lui racontant à sa manière le meurtre du gendarme et la condamnation de Chantegreil. Il ne tarissait pas en détails odieux : les forçats avaient un boulet au pied, ils travaillaient quinze heures par jour, ils mouraient tous à la peine ; le bagne était un lieu sinistre dont il décrivait minutieusement toutes les horreurs. Miette l'écoutait, hébétée, les yeux en larmes. Parfois des violences brusques la soulevaient, et Justin se hâtait de faire un saut en arrière, devant ses poings crispés. Il savourait en gourmand cette cruelle initiation. Quand son père, pour la moindre négligence, s'emportait contre l'enfant, il se mettait de la partie, heureux de pouvoir l'insulter sans danger. Et si elle essayait de se défendre :
« Va, disait-il, bon sang ne peut mentir : tu finiras
au bagne, comme ton père. » Miette sanglotait, frappée au cœur, écrasée de honte, sans force.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
Justin, en particulier, mais aussi son père, le méger Rébufat, faisaient tout pour abattre la petite fille qui devenait jeune fille, et l'on aurait dit que plus elle grandissait et devenait femme peu à peu, plus les tortures qu'ils imaginaient devenaient plus fortes et plus cruelles. L'excitation qui prenait Justin dans ces moments-là, laissait peu de doute sur ce qui motivait son comportement, derrière les apparences que prenait le harcèlement continuel qu'il mettait en œuvre. Le docteur Pascal, qui avait été amené à soigner plusieurs fois le fils comme le père avait constaté chez le fils des comportements curieux qui confinaient à la manie. En l'absence de sa cousine, ou si celle-ci se tenait trop éloignée pour qu'il pût l'atteindre, Justin se rabattait sur n'importe quel petit animal qui passait à sa portée, avec une préférence marquée pour les animaux à fourrure. Les petits lapins étaient ses objets de jeux préférés mais présentaient l'inconvénient majeur qu'il ne pouvait les tuer avant leur âge adulte. Elevés en batterie dans un coin de l'enclos, ils étaient destinés à la vente et le méger Rébufat surveillait qu'aucun ne disparût prématurément.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000






2013 2012 2011 2010