Diégèse  samedi 13 septembre 2014


ce travail est commencé depuis 5370 jours et son auteur est en vie depuis 19823 jours (43 x 461 jours) 2014

ce qui représente 27,0897% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

La Fortune des Rougon2

Ce mois de tendresse joueuse sauva Miette de ses désespoirs muets. Elle sentit se réveiller ses affections, ses insouciances heureuses d'enfant, que la solitude haineuse où elle vivait avait comprimées en elle. La certitude qu'elle était aimée par quelqu'un, qu'elle ne se trouvait plus seule au monde, lui rendit tolérables les persécutions de Justin et des gamins du faubourg. Il y avait maintenant une chanson dans son cœur qui l'empêchait d'entendre les huées. Elle pensait à son père avec une pitié attendrie, elle ne s'abandonnait plus aussi souvent à des rêveries d'implacable vengeance.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
La simple attention que Silvère lui témoignait, mêlée au jeu du miroir dans le puits qu'ils avaient inventés ensemble, avait sur elle l'effet d'un de ces remèdes analgésiques qui font que le dolent sait que la douleur est toujours là, mais qu'elle a été endormie, sinon assommée par le médicament. Elle pouvait même déclencher ce remède à l'envi. Si elle avait une tâche fastidieuse et ardue à accomplir, elle appelait à elle l'image de Silvère du matin-même, qu'elle avait gardée en elle comme on garde un portrait d'un être cher sur un camée.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014
Ses amours naissantes étaient une aube fraîche dans laquelle se calmaient ses mauvaises fièvres. Et en même temps une rouerie de fille amoureuse lui venait. Elle s'était dit qu'elle devait garder son attitude muette et révoltée, si elle voulait que Justin n'eût aucun soupçon. Mais, malgré ses efforts, lorsque ce garçon la blessait, il lui restait de la douceur plein les yeux ; elle ne savait plus où prendre le regard noir et dur d'autrefois. Il l'entendait aussi chantonner entre ses dents, le matin, au déjeuner.
« Eh ! tu es bien gaie
, la Chantegreil ! lui disait-il avec méfiance, en l'examinant de son air louche. Je parie que tu as fait quelque mauvais coup. » Elle haussait les épaules, mais elle tremblait intérieurement ; elle s'efforçait vite de jouer son rôle de martyre révoltée. D'ailleurs, bien qu'il flairât les joies secrètes de sa victime, Justin chercha longtemps avant d'apprendre de quelle façon elle lui avait échappé.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
Heureusement pour elle, en effet, Justin n'était pas très malin. Il avait cependant le soupçon qu'il y avait quelque chose autour du puits qui attirait la jeune fille de façon irrépressible et que les changements qu'il croyait avoir aperçu venaient de ce qui la happait tous les matins. Un jour, il se leva en même temps qu'elle et décida de l'accompagner jusqu'au puits. Ce lourdaud n'avait pas de ces ruses de chat et il était aussi visible qu'un paon dans un champ fraîchement labouré. Miette ne changea en rien son allure, mais, parvenue au bord du puits, après avoir souri à Silvère, elle prononça le nom de son cousin et balança le seau dans le puits. Silvère, quant à lui, fit un bond en arrière, par prudence, bien que le miroir de l'eau fût troublé par l'agitation provoquée par le seau. Ensuite, Miette remonta le seau avec force gémissements, comme si la charge devait excéder la force de ses bras. Justin ne vit rien.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014
Silvère, de son côté, goûtait des bonheurs profonds. Ses rendez-vous quotidiens avec Miette suffisaient pour remplir les heures vides qu'il passait au logis. Sa vie solitaire, ses longs tête-à-tête silencieux avec tante Dide furent employés à reprendre un à un ses souvenirs de la matinée, à en jouir dans leurs moindres détails. Il éprouva dès lors une plénitude de sensations qui le mura davantage dans l'existence cloîtrée qu'il s'était faite auprès de sa grand-mère. Par tempérament, il aimait les coins cachés, les solitudes où il pouvait à son aise vivre avec ses pensées. À cette époque, il s'était déjà jeté avidement dans la lecture de tous les bouquins dépareillés qu'il trouvait chez les brocanteurs du faubourg, et qui devaient le mener à une généreuse et étrange religion sociale.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
La force des philosophes, et singulièrement, des philosophes des lumières, est de savoir toucher le cœur de l'humanité toute entière au cœur de tout être qui accède à leur pensée. Philosophes de l'universel, ils ont ainsi réussi à transmettre leur pensée au-delà des écoles et des universités, et jusqu'à ce jeune ouvrier de Silvère, caché au fond d'une masure des faubourgs de Plassans, amoureux d'une orpheline cloitrée et prisonnière d'une mauvaise famille. Nul doute qu'ils toucheront tout aussi bien l'Arabe du désert, l'Indien d'Amérique et le paysan chinois, qui, le temps venu, voudront aussi faire valoir leur droit d'accès à la dignité de l'homme libre. Ils sont rejoints, en cette époque troublée, par d'autres philosophes, qui sont en quelque sorte leurs descendants. Silvère les affectionnait particulièrement et dévorait leurs livres.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000






2013 2012 2011 2010