Diégèse  mercredi 17 septembre 2014


ce travail est commencé depuis 5374 jours et son auteur est en vie depuis 19827 jours (32 x 2203 jours) 2014

ce qui représente 27,1045% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

La Fortune des Rougon2

Elle allait se retirer, fermer la porte maudite, sans chercher même à connaître la main qui l'avait violée, lorsqu'elle aperçut Miette et Silvère. La vue des deux enfants amoureux qui attendaient son regard, confus, la tête baissée, la retint sur le seuil, prise d'une douleur plus vive. Elle comprenait maintenant. Jusqu'au bout, elle devait se retrouver, elle et Macquart, aux bras l'un de l'autre, dans la claire matinée. Une seconde fois, la porte était complice. Par où l'amour avait passé, l'amour passait de nouveau. C'était l'éternel recommencement, avec ses joies présentes et ses larmes futures. Tante Dide ne vit que les larmes, et elle eut comme un pressentiment rapide qui lui montra les deux enfants saignants, frappés au cœur. Toute secouée par le souvenir des souffrances de sa vie, que ce lieu venait de réveiller en elle, elle pleura son cher Silvère. Elle seule était coupable ; si elle n'avait pas jadis troué la muraille, Silvère ne serait point dans ce coin perdu, aux pieds d'une fille, à se griser d'un bonheur qui irrite la mort et la rend jalouse.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
Adélaïde, en cet instant précis où le temps s'écroulait sur lui-même, n'était plus, ni la grand-mère un peu folle de Silvère, ni la mère désolée d'une famille pleine de méchancetés et de rancœurs d'où émergent malgré tout quelques belles personnes promises au sacrifice. Elle était à la fois toute la vie et tout l'amour car, quiconque a connu cette blessure vive, a été et sera, dans la vie puis dans la mort, tout l'amour et toute la vie, ces principes premiers dont le monde procède. Les plus chanceux des êtres connaissent plusieurs fois dans leur vie ce passage ténu et dissimulé vers la vérité de son être qui passe par un autre. De ce choc insatiable, il est fait de nombreux mythes, de nombreuses légendes qui prennent comme argument la rencontre amoureuse, ses empêchements, se joies et ses méfaits. Mais aucun récit ne s'approche jamais de la réalité aveuglante de l'amour. Ce matin-là, cette porte ouverte dans la muraille figurait aussi près que possible ce que l'amour provoque dans les cœurs et dans les âmes qu'Adélaïde s'y trompa.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014
Au bout d'un silence, elle vint, sans dire un mot, prendre le jeune homme par la main. Peut-être les eût-elle laissés là à jaser au pied du mur, si elle ne s'était sentie complice de ces douceurs mortelles. Comme elle rentrait avec Silvère, elle se retourna, en entendant le pas léger de Miette qui s'était hâtée de reprendre sa cruche et de fuir à travers le chaume. Elle courait follement, heureuse d'en être quitte à si bon marché. Tante Dide eut un sourire involontaire, à la voir traverser le champ comme une chèvre échappée.
« Elle est bien jeune, murmura-t-elle. Elle a le temps. » Sans doute, elle voulait dire que
Miette avait le temps de souffrir et de pleurer. Puis, reportant ses yeux sur Silvère, qui avait suivi avec extase la course de l'enfant dans le soleil limpide, elle ajouta simplement :
« Prends garde, mon garçon, on en meurt. » Ce furent les seules paroles qu'elle prononça en cette aventure, qui remua toutes les douleurs endormies au fond de son être. Elle s'était fait une religion du silence. Quand
Silvère fut rentré, elle ferma la porte à double tour et jeta la clef dans le puits. Elle était certaine, de cette façon, que la porte ne la rendrait plus complice. Elle revint l'examiner un instant, heureuse de lui voir reprendre son air sombre et immuable. La tombe était refermée, la trouée blanche se trouvait à jamais bouchée par ces quelques planches noires d'humidité, vertes de mousse, sur lesquelles les escargots avaient pleuré des larmes d'argent.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
Le silence de tante Dide était le seul moyen qu'elle avait trouvé pour tenter d'oublier ce qu'elle savait. L'amour peut rendre voyant quand il atteint ce point de fulgurance et qu'il agit sur une âme sensible et peut sujette au respect des convenances. Quand un être a eu accès, ne serait-ce qu'une fraction de seconde à cet écroulement du temps qui dévoile que ce que l'on nomme le réel n'est jamais qu'une convention commune qui permet à l'humanité de résister à l'incandescence première, il ne revient jamais entièrement de ce voyage inouï. Comme ces malades que l'on croit guéris de leur affection chronique et qui, inopinément, et au grand désespoir de leur médecin et de leur entourage, connaissent une crise violente qui les laisse pantelants, les amoureuses et les amoureux infiniment brûlés de l'amour retrouvent en eux la porte dans la muraille et la lumière aveuglante qu'elle clôt pour leur permettre de vivre l'apparence d'une vie ordinaire. Cela ne prévient jamais et même les plus aguerris ne peuvent connaître le moment où la crise surviendra. Il suffit parfois d'une couleur, de la brise qui se soulève le matin, de rien ou presque qui ébranle cependant l'âme et le corps entièrement. On croise parfois dans les rues de ces êtres hagards et sans boussole, qui essuient une larme et cachent le tremblement de leurs mains avant de reprendre leur marche. C'est qu'ils ont soudainement croisé ce souvenir de l'amour qui est l'amour. Cupidon est armé d'une flèche et le monde est empli d'êtres qui, comme Sébastien, en transportent avec eux la multitude.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000






2013 2012 2011 2010