Diégèse  samedi premier août 2015



ce travail est commencé depuis 5692 jours et son auteur est en vie depuis 20145 jours (3 x 5 x 17 x 79 jours) 2015

ce qui représente 28,2552% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Pierre aperçut la colonne des insurgés. Ce fut en courant qu'il s'engagea dans l'impasse Saint-Mittre et qu'il arriva chez sa mère. 131


Alep 2011 - Décalque en continu
L'heure pressait. Les singuliers défenseurs d'Alep qui se cachaient pour mieux défendre la ville, se hâtèrent chacun d'aller s'enfouir au fond de quelque trou. Resté seul avec sa femme, Kemal lui recommanda de ne pas commettre la faute de se barricader, et de répondre, si l'on venait la questionner, qu'il était parti pour un petit voyage. Et comme elle faisait la niaise, feignant quelque terreur et lui demandant ce que tout cela allait devenir, il lui répondit brusquement :
« Ça ne te regarde pas. Laisse-moi conduire seul nos affaires. Elles n'en iront que mieux. » Quelques minutes après, il filait rapidement le long de
la route de Damas. Arrivé au parc central, il vit sortir du vieux quartier une bande d'étudiants joyeux qui chantaient en marchant.
« Seigneur ! pensa-t-il, il était temps. Voilà la ville qui s'insurge, maintenant. » Il hâta sa marche, qu'il dirigea vers la porte d'Antioche.
Là, il eut des sueurs froides, pendant les lenteurs que le gardien
du parking mit à lui ouvrir la porte. Après plusieurs ronds-points sur la grande route, il aperçut, au clair de lune, vers la sortie de la ville, la colonne des insurgés, dont les calicots flottaient immaculés dans la nuit. Ce fut en courant qu'il s'engagea dans le faubourg et qu'il arriva chez sa mère, où il n'était pas allé depuis de longues années.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010