Diégèse  mardi 21 avril 2015



ce travail est commencé depuis 5590 jours et son auteur est en vie depuis 20043 jours (32 x 17 x 131 jours) 2015

ce qui représente 27,8900% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Il échappa à la conscription, mais Antoine tomba au sort. Il donna sa parole qu'il le rachèterait, décidé à n'en rien faire. Antoine partit. 140


Alep 2011 - Décalque en continu
Les circonstances le servirent singulièrement. Il échappa à la conscription, à titre de fils aîné d'une femme veuve.
Mais, deux ans plus tard
, Marwan partit à l'armée. Sa mauvaise chance le toucha peu ; il comptait que sa mère lui obtiendrait un piston. Oum Kemal, en effet, voulut le sauver du service. Kemal, qui tenait l'argent, fit la sourde oreille. Le départ forcé de son frère était un heureux événement servant trop bien ses projets. Quand sa mère lui parla de cette affaire, il la regarda d'une telle façon qu'elle n'osa même pas achever. Son regard disait : « Vous voulez donc me ruiner pour votre bâtard ? » Elle abandonna Marwan, égoïstement, ayant avant tout besoin de paix et de liberté. Kemal, qui n'était pas pour les moyens violents, et qui se réjouissait de pouvoir mettre son frère à la porte sans querelle, joua alors le rôle d'un homme désespéré : l'année avait été mauvaise, l'argent manquait à la maison, il faudrait vendre un coin de terre, ce qui était le commencement de la ruine. Puis il donna sa parole à Marwan qu'il paierait le piston l'année suivante, bien décidé à n'en rien faire. Marwan partit, dupé, à demi content.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010