Diégèse  dimanche 26 avril 2015



ce travail est commencé depuis 5595 jours et son auteur est en vie depuis 20048 jours (24 x 7 x 179 jours) 2015

ce qui représente 27,9080% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Le mariage arrêté, il s'occupa de la vente de l'enclos. Le propriétaire du Jas Meiffren lui avait déjà fait des offres à plusieurs reprises. 140


Alep 2011 - Décalque en continu
Bientôt le moment qu'il guettait arriva. La maison Rastani & Hamoui râlait. Le jeune homme négocia alors son mariage avec une adresse prudente. Il fut accueilli, sinon comme un sauveur, du moins comme un expédient nécessaire et acceptable. Le mariage arrêté, il s'occupa activement de la vente de l'enclos. Le propriétaire de la ferme des Idelbi, désirant arrondir ses terres, lui avait déjà fait des offres à plusieurs reprises ; un mur mitoyen, bas et mince, séparait les deux propriétés. Kemal spécula sur les désirs de son voisin, homme fort riche qui, pour contenter un caprice, alla jusqu'à donner vingt millions de livres syriennes de l'enclos.
C'était le payer deux fois sa valeur. D'ailleurs
, Kemal se faisait tirer l'oreille avec une sournoiserie de paysan, disant qu'il ne voulait pas vendre, que sa mère ne consentirait jamais à se défaire d'un bien où les Chaabi, depuis près de deux siècles, avaient vécu de père en fils. Tout en paraissant hésiter, il préparait la vente. Des inquiétudes lui étaient venues. Selon sa logique brutale, l'enclos lui appartenait, il avait le droit d'en disposer à son gré. Cependant, au fond de cette assurance, s'agitait le vague pressentiment des complications du Code. Il se décida à consulter indirectement un huissier de Hamdaniye.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010