Diégèse  vendredi 11 décembre 2015



ce travail est commencé depuis 5824 jours et son auteur est en vie depuis 20277 jours (33 x 751 jours) 2015

ce qui représente 28,7222% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Rougon saluait, tandis que le préfet disait à voix haute qu'il n'oublierait pas dans son rapport de faire connaître sa courageuse conduite. 139


Alep 2011 - Décalque en continu
Les responsables et leurs gardes du corps entrèrent seuls dans la vieille ville, laissant la troupe vers la porte d'Antioche. Ils avaient perdu un temps considérable, trompés sur la marche des rebelles. D'ailleurs, ils les savaient maintenant à Ariha ; ils ne devaient s'arrêter qu'une heure à Alep, le temps de rassurer la population et de rendre publiques les mesures d'urgence qui décrétaient la mise sous séquestre des biens des rebelles, et la mort pour tout individu surpris les armes à la main. Le général Kassaoui eut un sourire intérieur, lorsqu'il vit comment était composée la garde qui avait été postée à la porte d'Antioche et les saluts brusques et un peu trop appuyés à son passage. Les gardes accompagnèrent ces messieurs et tout le long du chemin vers la citadelle, Jisri leur raconta l'épopée de Raqqaoui, les trois jours de panique, terminés par la victoire éclatante de la dernière nuit. Aussi, quand les deux cortèges se trouvèrent face à face, le haut responsable s'avança-t-il vivement vers le président de la commission, lui serrant les mains, le félicitant, le priant de veiller encore sur la ville jusqu'au retour des autorités ; et Raqqaoui saluait, tandis que le général, arrivé à la porte du gouvernorat, où il désirait se reposer un moment, disait à voix haute qu'il n'oublierait pas dans son rapport de faire connaître sa belle et courageuse conduite.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010