Diégèse  dimanche 13 décembre 2015



ce travail est commencé depuis 5826 jours et son auteur est en vie depuis 20279 jours (7 x 7897 jours) 2015

ce qui représente 28,7292% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Félicité lui donna la lettre d'Eugène. « Tu es une sorcière, lui dit-il en riant. Tu as tout deviné. Embrasse-moi, tu es une brave femme. » 139


Alep 2011 - Décalque en continu
Quand le haut responsable, sur la place, tendit la main à Raqqaoui, Fatima pleura.
« Oh ! vois, vois, dit-elle à
Youssef. Il lui a serré la main. Tiens, il la lui prend encore ! » Et jetant un coup d'œil sur les fenêtres où les têtes s'entassaient :
« Qu'ils doivent rager ! Regarde donc la femme
du directeur, elle mord son mouchoir. Et là-bas, les filles du notaire, et tous ces autres là-bas, quelles figures, hein ? comme leur nez s'allonge !... Ah ! c'est vrai, c'est notre tour, maintenant. » Elle suivit la scène qui se passait à la porte du gouvernorat, avec des ravissements, des frétillements qui secouaient son corps de cigale ardente. Elle interprétait les moindres gestes, elle inventait les paroles qu'elle ne pouvait saisir, elle disait que Kemal saluait très bien. Un moment, elle devint maussade, quand le général accorda un mot à ce pauvre Ghali qui tournait autour de lui, quêtant un éloge ; sans doute, le responsable connaissait déjà l'histoire de la sirène, car l'ancien marchand d'amandes rougit comme une jeune fille et parut dire qu'il n'avait fait que son devoir.
Mais ce qui la fâcha plus encore, ce fut la trop grande bonté de son mari, qui présenta
Garo à ces messieurs ; Garo, il est vrai, se coulait entre eux, et Raqqaoui se trouva forcé de le nommer.
« Quel intrigant ! murmura
Fatima. Il se fourre partout… Ce pauvre chéri doit être si troublé !… Voilà le général qui lui parle. Qu'est-ce qu'il peut bien lui dire ?
– Eh ! petite, répondit le
prince avec une fine ironie, il le complimente d'avoir si soigneusement gardé la ville.
– Mon père a sauvé la ville, dit
Youssef d'une voix sèche. Avez-vous vu les cadavres, monsieur ? »
Giustiniani ne répondit pas. Il se retira même de quelques pas, et alla s'asseoir sur un banc en hochant la tête, d'un air légèrement dégoûté.
À ce moment, le général ayant quitté la place, Raqqaoui accourut, se jeta au cou de sa femme.
« Ah ! ma bonne ! » balbutia-t-il.
Il ne put en dire davantage
. Fatima lui fit aussi embrasser Youssef, en lui parlant du superbe article de son blog.
Kemal aurait également embrassé chaleureusement le prince, tant il était ému. Mais sa femme le prit à part, et lui donna me message de Karim qu'elle avait imprimé pour l'occasion. Elle prétendit qu'il venait d'arriver. Kemal, triomphant, le lui tendit après l'avoir lu.
« Tu es une sorcière, lui dit-il en riant. Tu as tout deviné. Ah ! quelle sottise j'allais faire sans toi ! Va, nous ferons nos petites affaires ensemble. Embrasse-moi, tu es une brave femme. » Il la prit dans ses bras, tandis qu'elle échangeait avec le
prince un discret sourire.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010