Diégèse  mercredi 23 décembre 2015



ce travail est commencé depuis 5836 jours et son auteur est en vie depuis 20289 jours (3 x 6763 jours) 2015

ce qui représente 28,7644% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
La bande de ces bourgeois qui s'étaient rués sur la République expirante étaient vexés de voir que le plus taré allait avoir le ruban rouge. 140


Alep 2011 - Décalque en continu
La société habituelle du salon, quand elle fut réunie, ne put cacher l'admiration que lui causa un pareil spectacle.
Ces messieurs souriaient d'un air embarrassé en échangeant des regards sournois qui signifiaient clairement : « Ces
Raqqaoui sont fous, ils jettent leur argent par la fenêtre. » La vérité était que Fatima, en allant faire les invitations, n'avait pu retenir sa langue. Tout le monde savait que Kemal était distingué et qu'on allait le nommer quelque chose ; ce qui allongeait les nez singulièrement, selon l'expression de la vieille femme. Puis, disait Jisri : « Cette noiraude se gonflait par trop. » Au jour des récompenses, la bande de ces bourgeois qui s'étaient rués sur le printemps arabe expirant, en s'observant les uns les autres, en se faisant gloire chacun de donner un coup de dent plus bruyant que celui du voisin, trouvaient mauvais que leurs hôtes eussent tous les lauriers de la bataille. Ceux mêmes qui avaient hurlé par tempérament, sans rien demander au régime baathiste, étaient profondément vexés de voir que, grâce à eux, le plus pauvre, le plus taré de tous allait recevoir les plus grands honneurs du régime.
« Encore si l'on avait
distingué tout le salon ! Ce n'est pas que je tienne aux honneurs, dit Jisri à Ghali, qu'il avait entraîné dans l'embrasure d'une fenêtre. Je les ai refusés du temps de Hafez el Assad, lorsque j'étais fournisseur du Palais. Ah ! Hafez el Assad était un bon Président, la Syrie n'en trouvera jamais un pareil ! » Jisri redevenait baathiste. Puis il ajouta avec l'hypocrisie matoise d'un ancien marchand de brocards de Damas :
« Mais
toi, mon cher Ghali, ne crois-tu pas que tu mériterais aussi quelque distinction  ? Après tout, tu as sauvé la ville autant que Raqqaoui. Hier, chez des personnes très distinguées, on n'a jamais voulu croire que tu aies pu actionner la sirène avec une batterie de camion. » Ghali balbutia un remerciement, et, rougissant comme une vierge à son premier aveu d'amour, il se pencha à l'oreille de Jisri, en murmurant :
« N'en
dis rien, mais j'ai lieu de penser que Raqqaoui demandera une faveur pour moi. C'est un bon garçon. » L'ancien commerçant devint grave et se montra dès lors d'une grande politesse. Garo étant venu causer avec lui de la récompense méritée que venait de recevoir leur ami, il répondit très haut, de façon à être entendu de Fatima, assise à quelques pas, que des hommes comme Raqqaoui « honoraient toute la Nation arabe ». Le libraire fit chorus ; on lui avait, le matin, donné l'assurance formelle que la clientèle du collège lui était rendue. Quant à Sakkan, il éprouva d'abord un léger ennui à n'être plus le seul homme décoré de la bande. Selon lui, il n'y avait que les militaires qui eussent droit aux médailles. Le courage de Kemal le surprenait. Mais, bonhomme au fond, il s'échauffa et finit par crier que les Assad savaient distinguer les hommes de cœur et d'énergie.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010