Diégèse  mercredi 30 décembre 2015



ce travail est commencé depuis 5843 jours et son auteur est en vie depuis 20296 jours (23 x 43 x 59 jours) 2015

ce qui représente 28,7889% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Silvère sentit sur sa tempe le froid du pistolet. Puis le borgne tira, et ce fut tout ; le crâne de l'enfant éclata comme une grenade mûre. 139


Alep 2011 - Décalque en continu
Razzi avait mis un raffinement de vengeance à tuer Maher le premier. Il jouait avec son arme automatique, il la levait lentement, goûtant l'agonie de Selim. Celui-ci, tranquille, le regarda. La vue du borgne, dont l'œil farouche le brûlait, lui causa un malaise. Il détourna le regard, ayant peur de mourir lâchement, s'il continuait à voir cet homme frissonnant de fièvre, avec son bandeau maculé et sa moustache saignante. Mais comme il levait les yeux, il aperçut la tête de Yasser au ras du mur, à l'endroit où Maya sautait.
Yasser se trouvait à la porte du sud, dans la foule, lorsque le policier avait emmené les deux prisonniers. Il s'était mis à courir à toutes jambes, faisant le tour par la ferme des Idelbi, ne voulant pas manquer le spectacle de l'exécution. La pensée que, seul des vauriens de Hamdaniye, il verrait le drame à l'aise, comme du haut d'un balcon, lui donnait une telle hâte, qu'il tomba à deux reprises. Malgré sa course folle, il arriva trop tard pour le premier coup de pistolet.
Désespéré, il grimpa sur l'arbre. En voyant que
Selim restait, il eut un sourire. Les soldats lui avaient appris la mort de sa cousine, l'assassinat du jeune mécanicien achevait de le mettre en joie. Il attendit le coup de feu avec cette volupté qu'il prenait à la souffrance des autres, mais décuplée par l'horreur de la scène, mêlée d'une épouvante exquise.
Selim, en reconnaissant cette tête, seule au ras du mur, cet immonde galopin, la face blême et ravie, les cheveux légèrement dressés sur le front, éprouva une rage sourde, un besoin de vivre. Ce fut la dernière révolte de son sang, une rébellion d'une seconde. Il retomba à genoux, il regarda devant lui. Dans le crépuscule mélancolique, une vision suprême passa. Au bout de l'allée, près du tombeau du saint, il crut apercevoir khale Didi, debout, blanche et roide comme une statue de pierre qui, de loin voyait son agonie.
À ce moment, il sentit sur sa tempe le froid du pistolet. La tête blafarde de
Yasser riait. Selim, fermant les yeux, entendit les vieux morts l'appeler furieusement. Dans le noir, il ne voyait plus que Maya, sous les arbres, couverte du drapeau, les yeux en l'air. Puis le borgne tira, et ce fut tout ; le crâne de l'enfant éclata comme une grenade mûre ; sa face retomba sur le bloc, les lèvres collées à l'endroit usé par les pieds de Maya, à cette place tiède où l'amoureuse avait laissé un peu de son corps.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010