Diégèse  jeudi 31 décembre 2015



ce travail est commencé depuis 5844 jours et son auteur est en vie depuis 20297 jours (20297 = nombre premier) 2015

ce qui représente 28,7924% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Chez les Rougon des rires montaient. Et, au loin, au fond de l'aire Saint-Mittre, sur la pierre tombale, une mare de sang se caillait. 134


Alep 2011 - Décalque en continu
Et, chez les Raqqaoui, le soir, au dessert, des rires montaient dans la buée de la table, toute chaude encore des débris du dîner. Enfin, ils mordaient aux plaisirs des riches !
Leurs appétits, aiguisés par trente ans de désirs contenus, montraient des dents féroces. Ces grands inassouvis, ces fauves maigres, à peine lâchés de la veille dans les jouissances, acclamaient
le régime pourtant moribond, le règne de la curée ardente. Comme il avait déjà porté d'autres familles au pinacle, le régime allait fonder la fortune des Raqqaoui.
Kemal se mit debout en criant :
« Vive le Président ! » Ces messieurs, qui avaient assoupi leur jalousie dans les victuailles, se levèrent tous, en lançant des exclamations assourdissantes. Ce fut un beau spectacle. Les bourgeois d'Alep, Jisri, Ghali, Garo et les autres, pleuraient, s'embrassaient, sur le cadavre à peine refroidi du Printemps arabe. Mais Sakkan eut une idée triomphante. Il prit, dans un des bouquets de fleurs, un nœud de satin rose, coupa un bout du satin, et vint l'agrafer à la veste de Raqqaoui comme une médaille.
Celui-ci fit le modeste. Il se débattit, la face radieuse, en murmurant :
« Non, je
t'en prie, c'est trop tôt. Il faut attendre que ce soit officiel.
– Au nom de Dieu ! s'écria Sakkan, veux-tu bien garder ça ! c'est un vieux soldat de Hafez qui te décore ! » Tout le salon jaune éclata en applaudissements. Fatima se pâma. Ghali le muet, dans son enthousiasme, monta sur une chaise, en agitant sa serviette et en prononçant un discours qui se perdit au milieu du vacarme. Le salon jaune triomphait, délirait.
Mais le chiffon de satin rose, passé à la boutonnière de
Kemal, n'était pas la seule tache rouge dans le triomphe des Raqqaoui. Oublié sous le lit de la pièce voisine, se trouvait encore une chaussure au talon sanglant. Les chants qui veillaient le mort, de l'autre côté de la rue, étaient dans l'ombre comme une blessure ouverte.
Et, au loin, au fond de l'aire
du saint, sur la pierre tombale, une mare de sang se caillait.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010