Diégèse  lundi 2 février 2015



ce travail est commencé depuis 5512 jours et son auteur est en vie depuis 19965 jours (3 x 5 x 113 jours) 2015

ce qui représente 27,6083% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
La pensée de Miette retourna au Jas-Meiffren. « J'ai eu grand-peine à m'échapper ce soir. » Silvère eut une étreinte plus douce.
128


Alep 2011 - Décalque en continu
Quand les jeunes gens eurent commencé à descendre la route, la pensée de Maya retourna vers la ferme des Idelbi, qu'ils venaient de laisser derrière eux. « J'ai eu grand-peine à m'échapper ce soir, dit-elle… Mon oncle ne se décidait pas à me congédier. Il s'était enfermé dans un cellier, et je crois qu'il y enterrait son or, car il a paru très effrayé, ce matin, des événements qui se préparent. »
Selim eut une étreinte plus douce.
« Va, répondit-il, sois courageuse. Il viendra un temps où nous nous verrons librement toute la journée... Il ne faut pas se chagriner.
– Oh ! reprit la jeune fille en secouant la tête, tu as de l'espérance, toi… Il y a des jours où je suis bien triste. Ce ne sont pas les gros travaux qui me désolent ; au contraire ; je suis souvent heureuse des duretés de mon oncle et des besognes qu'il m'impose. Il a eu raison de faire de moi une paysanne ; j'aurais peut-être mal tourné ; car vois-tu
, Selim, il y a des moments où je me crois maudite… Alors je voudrais être morte… Je pense à celui que tu sais… »
En prononçant ces dernières paroles, la voix de l'enfant se brisa dans un sanglot.
Selim l'interrompit d'un ton presque rude. « Tais-toi, dit-il. Tu m'avais promis de moins songer à cela. Ce n'est pas ton crime. » Puis il ajouta d'un accent plus doux :
« Nous nous aimons bien, n'est-ce pas ? Quand nous serons mariés, tu n'auras plus de mauvaises heures
. »


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010