Diégèse  vendredi 2 janvier 2015



ce travail est commencé depuis 5481 jours et son auteur est en vie depuis 19934 jours (2 x 9967 jours) 2015

ce qui représente 27,4957% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Anciennement, il y avait là un cimetière. De la route, on apercevait les pointes des herbes qui débordaient les murs. 117


Alep 2011 - Décalque en continu
Anciennement, il y avait là un « lieu de visite », comme on nomme, en arabe, les tombeaux  de saintes ou de saints à qui l'on vient demander la guérison d'un proche, la reconquête d'un cœur, ou bien encore la paix sur sa maison. Ces tombeaux sont nombreux dans la région d'Alep, et les plus célèbres sont vénérés autant par les chrétiens que par les musulmans. En 2011, les vieux avaient encore en mémoire ce mausolée. La légende voulait que le saint qui y était enterré donnât du courage à ceux qui venaient lui rendre visite et accrocher au grillage qui protégeait le tombeau un de ces morceaux de linge que les enfants du faubourg vendaient opportunément pour quelques livres syriennes. Mais un jour le mausolée s'était écroulé. On avait un temps suspecté une spéculation immobilière. Ces terrains sur la route de Damas peuvent être d'un bon rapport. Mais sans doute le manque d'entretien et les intempéries avaient seuls eu raison de la brique crue. Il est vrai que nul n'aurait alors songé à commettre le sacrilège de s'attaquer au mausolée d'un saint.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010