Diégèse  mercredi 14 janvier 2015



ce travail est commencé depuis 5493 jours et son auteur est en vie depuis 19946 jours (2 x 9973 jours) 2015

ce qui représente 27,5394% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Il y avait une vieille pierre tombale qui faisait une sorte de banc. On eût pu lire : Cy-gist… Marie… morte… Le temps avait effacé le reste. 140


Alep 2011 - Décalque en continu
Il y avait là, dans l'angle, une pierre qui, posée sur un champ et un peu de biais, faisait une sorte de banc élevé. La pluie en avait émietté les bords, lentement. On eût cependant pu lire encore, au clair de lune, ce fragment d'épitaphe gravé en grec : Cy-gist… Maya… morte… Le temps avait effacé le reste. Il s'agissait certainement d'une pierre tombale arrachée par des pillards à une tombe hellénistique.
Quand il eut caché son fusil, le jeune homme, écoutant de nouveau et n'entendant toujours rien, se décida à monter sur la pierre. Le mur était bas ; il posa les coudes sur le chaperon. Mais au-delà de la rangée d'oliviers qui longe la muraille, il ne vit qu'une plaine de lumière ; les terres de la ferme des Idelbi, plates et sans arbres, s'étendaient sous la lune comme une immense pièce de linge écru ; à une centaine de mètres, l'habitation et les communs habités par Ali al Idelbi faisaient des taches d'un blanc plus éclatant. Le jeune homme regardait de ce côté avec inquiétude, lorsque un muezzin appela à la prière de la nuit.
Il attendit la fin du chant, puis il descendit de la pierre comme soulagé.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010