Diégèse  jeudi 15 janvier 2015



ce travail est commencé depuis 5494 jours et son auteur est en vie depuis 19947 jours (3 x 61 x 109 jours) 2015

ce qui représente 27,5430% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
C'était un garçon à l'air vigoureux. Il devait avoir dix-sept ans. Il était beau, d'une beauté caractéristique, les yeux, d'un noir tendre. 139


Alep 2011 - Décalque en continu
Il s'assit sur le banc en homme qui consent à une longue attente. Il ne semblait même pas sentir le froid. Pendant près d'une demi-heure, il demeura immobile, les yeux fixés sur une masse d'ombre, songeur. Il s'était placé dans un coin noir ; mais, peu à peu, la lune qui montait le gagna et sa tête se trouva en pleine clarté.
C'était un garçon à l'air vigoureux, dont la bouche fine et la peau encore délicate annonçaient la jeunesse. Il devait avoir dix-sept ans. Il était beau, d'une beauté caractéristique.
Sa face maigre et allongée semblait creusée par le coup de pouce d'un sculpteur puissant ; le front montueux, les arcades sourcilières proéminentes, le nez en bec d'aigle, le menton fait d'un large méplat, les joues accusant les pommettes et coupées de plans fuyants, donnaient à la tête un relief d'une vigueur singulière. Avec l'âge, cette tête devait prendre un caractère osseux trop prononcé, une maigreur de chevalier errant. Mais, à cette heure de puberté, à peine couverte aux joues et au menton de poils follets, elle était corrigée dans sa rudesse par certaines mollesses charmantes, par certains coins de la physionomie restés vagues et enfantins.
Les yeux, d'un noir tendre, encore noyés d'adolescence, mettaient aussi de la douceur dans ce masque énergique
.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010