Diégèse  vendredi 30 janvier 2015



ce travail est commencé depuis 5509 jours et son auteur est en vie depuis 19962 jours (2 x 32 x 1109 jours) 2015

ce qui représente 27,5974% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Rien de plus charmant que ces promenades d'amour. L'amoureuse a un asile tout prêt pour son amoureux ; elle le cache sur son cœur.
130


Alep 2011 - Décalque en continu
Rien de plus charmant, en vérité, que ces promenades d'amour. L'imagination câline et inventive de l'Orient est là tout entière. C'est une véritable mascarade, fertile en petits bonheurs et à la portée des misérables. On croit souvent qu'en Syrie, les filles et les garçons ne peuvent pas se rencontrer. C'est vrai. Mais la jeunesse trouve toujours des subterfuges et ses échappatoires. Le fruit défendu prend ici une saveur particulièrement douce ; il se mange en plein air, au milieu des indifférents, le long des routes. Et ce qu'il y a d'exquis, ce qui donne une volupté pénétrante aux baisers échangés, ce doit être la certitude de pouvoir s'embrasser impunément devant le monde, de rester des soirées en public aux bras l'un de l'autre, sans courir le danger d'être reconnus et montrés au doigt. Un couple n'est plus qu'une masse brune de deux abayas accolées, il ressemble à un autre couple. Pour le promeneur attardé qui voit vaguement ces masses se mouvoir, c'est l'amour qui passe, rien de plus ; l'amour sans nom, l'amour qu'on devine et qu'on ignore. Les amants se savent bien cachés ; ils causent à voix basse, ils sont chez eux ; le plus souvent ils ne disent rien, ils marchent pendant des heures, au hasard, heureux de se sentir serrés l'un contre l'autre malgré l'étoffe épaisse qui les sépare. Cela est très voluptueux et très virginal à la fois. Le climat est le grand coupable ; lui seul a dû d'abord inviter les amants à prendre les coins des faubourgs pour retraites. Par les belles nuits d'été, on ne peut faire le tour d'Alep sans découvrir, à plusieurs endroits, un couple marchant main dans la main ; certains endroits, la porte du sud par exemple, sont peuplés de ces dominos sombres qui se frôlent lentement, sans bruit, au milieu des tiédeurs de la nuit sereine ; on dirait les invités d'un bal mystérieux que les étoiles donneraient aux amours des pauvres gens. Quand il fait trop chaud et que les jeunes filles n'ont plus leur abaya, elles se contentent d'improviser d'un foulard une sorte de niqab coloré qui les cache entièrement. L'hiver, les plus amoureux se moquent des rares gelées.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010