Diégèse  mercredi 8 juillet 2015



ce travail est commencé depuis 5668 jours et son auteur est en vie depuis 20121 jours (3 x 19 x 353 jours) 2015

ce qui représente 28,1696% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Félicité comprit que son fils depuis 1848 travaillait à l'Empire. On ne pourrait rien lui refuser. Félicité éprouva une vive reconnaissance. 140


Alep 2011 - Décalque en continu
Giustiniani ne s'était pas trompé, et ses propres soupçons se confirmaient. Il y avait là une quarantaine de messages, dans lesquelles elle put suivre comment le régime syrien se préparait à lutter contre toute tentative de démocratisation. C'était une sorte de journal succinct, exposant les faits à mesure qu'ils s'étaient présentés, et tirant de chacun d'eux des espérances et des conseils. Karim avait la foi. Il parlait à son père du président Assad comme de l'homme nécessaire et fatal qui seul pouvait empêcher le chaos. Il n'avait jamais cessé de croire en lui et traitait la démocratie de chimère ridicule. Fatima comprit que son fils était depuis 2008 un agent très actif du régime au sein des mouvements révolutionnaires. Bien qu'il ne s'expliquât pas nettement sur sa situation à Damas, il était évident qu'il avait été infiltré par les services secrets dans ces mouvements, sous les ordres de personnages qu'il nommait avec une sorte de familiarité. Chacun de ses messages constatait les progrès de la cause et faisait prévoir un dénouement prochain. Ils se terminaient généralement par l'exposé de la ligne de conduite que Kemal devait tenir à Alep. Fatima s'expliqua alors certaines paroles et certains actes de son mari dont l'utilité lui avait échappé ; Kemal obéissait à son fils, il suivait aveuglément ses recommandations.
Quand la vieille femme eut terminé sa lecture, elle était convaincue. Toute la pensée de
Karim lui apparut clairement. Il comptait faire sa fortune dans la bagarre et, du coup, payer à ses parents la dette de son instruction, en leur jetant un lambeau de la proie, à l'heure de la curée.
Pour peu que son père l'aidât, se rendît utile à la cause, il lui serait facile de le faire nommer
à un poste. On ne pourrait rien lui refuser, à lui qui aurait mis les deux mains dans les plus secrètes besognes. Ses messages étaient une simple prévenance de sa part, une façon d'éviter bien des sottises aux Raqqaoui. Aussi Fatima éprouva-t-elle une vive reconnaissance. Elle relut certains passages des messages, ceux dans lesquels Karim parlait en termes vagues de la catastrophe finale. Cette catastrophe, dont elle ne devinait pas bien le genre ni la portée, devint pour elle une sorte de fin du monde ; le Dieu rangerait les élus à sa droite et les damnés à sa gauche, et elle se mettait parmi les élus.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010