Diégèse  mardi 14 juillet 2015



ce travail est commencé depuis 5674 jours et son auteur est en vie depuis 20127 jours (3 x 6709 jours) 2015

ce qui représente 28,1010% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
« Ainsi, vous pensez qu'une insurrection est nécessaire pour assurer notre fortune ? – C'est mon avis », répondit M. de Carnavant. 130


Alep 2011 - Décalque en continu
Le sourire de Giustiniani devenait plus aigu. Le soir, dans le salon jaune, lorsque l'effroi rendait indistincts les grognements de Jisri, il s'approchait de Fatima, il lui disait tout bas :
« Allons
, ma fille, le fruit est mûr… Mais il faut te rendre utile. » Souvent, Fatima, qui continuait à lire les messages de Karim, et qui savait que, d'un jour à l'autre, une crise décisive pouvait avoir lieu, avait compris cette nécessité : se rendre utile, et s'était demandé de quelle façon les Raqqaoui s'emploieraient. Elle finit par consulter Giustiniani.
« Tout dépend des événements, répondit le petit vieillard.
Si le
gouvernorat reste calme, si quelque insurrection ne vient pas effrayer Alep, il vous sera difficile de vous mettre en vue et de rendre des services au gouvernement en place. Je vous conseille alors de rester chez vous et d'attendre en paix les bienfaits de votre fils Karim. Mais si le peuple se lève et que nos braves bourgeois se croient menacés, il y aura un bien joli rôle à jouer… Ton mari est un peu épais…
– Oh ! dit
Fatima, je me charge de l'assouplir… Pensez-vous que la ville puisse se soulever et manifester ?
– C'est chose certaine, selon moi
. Alep ne bougera peut-être pas ; la ville a peur depuis les années 1980. Mais les villes voisines, les bourgades et les campagnes surtout, sont travaillées depuis longtemps par des mouvements divers et sont favorables à un changement de régime. Qu'une révolte éclate, et l'on verra Idlib et Azzaz et tout le plateau calcaire se soulever comme un seul homme et envoyer leurs jeunes vers Alep. » Fatima se recueillit.
« Ainsi, reprit-elle, vous pensez qu'une insurrection est nécessaire pour assurer notre fortune ?
– C'est mon avis », répondit
Giustiniani.
Et il ajouta avec un sourire légèrement ironique :
« On ne fonde une nouvelle dynastie que dans une bagarre. Le sang est un bon engrais. Il sera beau que les
Raqqaoui, comme certaines illustres familles, datent d'un massacre. » Ces mots, accompagnés d'un ricanement, firent courir un frisson froid dans le dos de Fatima. Mais elle était femme de tête, et la vue des beaux rideaux d'Abou Firas, qu'elle regardait religieusement chaque matin, entretenait son courage. Quand elle se sentait faiblir, elle se mettait à la fenêtre et contemplait la maison du responsable. C'était son palais, à elle. Elle était décidée aux actes les plus extrêmes pour entrer dans les beaux quartiers, cette terre promise sur le seuil de laquelle elle brûlait de désirs depuis tant d'années.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010