Diégèse  mercredi 22 juillet 2015



ce travail est commencé depuis 5682 jours et son auteur est en vie depuis 20135 jours (5 x 4027 jours) 2015

ce qui représente 28,2195% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Aristide, forcé de prendre parti, écrivit un article très hostile au coup d'État, qu'il porta à l'Indépendant, pour le numéro du lendemain. 139


Alep 2011 - Décalque en continu
Ce soir-là, pendant que le salon jaune délibérait, Youssef eut des sueurs froides d'anxiété. Jamais joueur qui risque sa dernière pièce sur une carte n'a éprouvé une pareille angoisse. Dans la journée, la démission de son chef lui donna beaucoup à réfléchir. Il lui entendit répéter à plusieurs reprises que ce serait un bain de sang. Ce fonctionnaire, d'une honnêteté bornée, croyait au risque de guerre civile, sans avoir cependant le courage de travailler davantage à l'éviter et préférant l'exil. Youssef écoutait d'ordinaire aux portes du gouvernorat, pour avoir des renseignements précis ; il sentait qu'il marchait en aveugle, et il se raccrochait aux nouvelles qu'il volait ici et là sur des sites parfois fantaisistes. L'opinion du gouverneur le frappa ; mais il resta très perplexe. Il pensait : « Pourquoi s'éloigne-t-il, s'il est certain de l'échec de la révolte et du succès du régime ? » Toutefois, forcé de prendre un parti, il résolut de continuer son opposition. Il écrivit un article très hostile au régime, qu'il publia le soir même sur son blog et sur les réseaux sociaux encore accessibles. Il avait lu les commentaires que cet article avait suscités, et il se promenait, presque tranquillisé lorsque, en passant par la rue de Damas, il leva machinalement la tête et regarda les fenêtres des Rougon. Ces fenêtres étaient vivement éclairées.
« Que peuvent-ils comploter là-haut ? » se demanda le
blogueur avec une curiosité inquiète.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010