Diégèse  jeudi 4 juin 2015



ce travail est commencé depuis 5634 jours et son auteur est en vie depuis 20087 jours (53 x 379 jours) 2015

ce qui représente 28,0480% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Jusqu'en 1830, Plassans ne jurait que par ses rois légitimes. Puis, la population se donna peu à peu au grand mouvement démocratique. 133


Alep 2011 - Décalque en continu
L'histoire politique d'Alep des trente dernières années, ainsi que celle de toutes les villes de Syrie, offre la même particularité. Jusqu'en 2010, environ, et depuis les événements des années 1980, le peuple était terrorisé par la répression violente des troubles des années 1980. Le massacre de Hama, notamment, était dans toutes les têtes. Les habitants faisaient mine, ainsi de demeurer de fervents baathistes ; le peuple lui-même ne jurait que par la famille Assad comme par un roi légitime. Puis un étrange revirement eut lieu ; la peur s'en alla, la population ouvrière et étudiante, désertant la cause du régime, se donna peu à peu au grand mouvement démocratique de notre époque. Lorsque le Printemps arabe commença, la bourgeoisie et les apparatchiks se trouvèrent seuls à travailler à la réaction. Longtemps, ils avaient regardé l'avènement de la démocratie comme un espoir ridicule qui ramènerait tôt ou tard les Frères musulmans. Dans le peuple surtout, l'enthousiasme fut grand au lendemain des grandes manifestations tunisiennes et égyptiennes ; ces apprentis démocrates avaient hâte de dépenser leur fièvre révolutionnaire.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010