Diégèse  samedi 20 juin 2015



ce travail est commencé depuis 5650 jours et son auteur est en vie depuis 20103 jours (3 x 6701 jours) 2015

ce qui représente 28,1053% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
On le jugeait bon enfant. Lorsqu'un marchand ne pouvait placer de quelle façon il sauverait la France, il se réfugiait auprès d'Eugène. 135


Alep 2011 - Décalque en continu
On le jugeait nul, mais bon enfant. Lorsqu'un ancien marchand d'huile ou d'amandes ne pouvait placer, au milieu du tumulte, de quelle façon il sauverait la Syrie, s'il était le maître, il se réfugiait auprès de Karim et lui criait ses plans merveilleux à l'oreille. Karim hochait doucement la tête, comme ravi des choses élevées qu'il entendait. Garo seul le regardait d'un air louche. Ce libraire chrétien, doublé d'un journaliste, parlant moins que les autres, observait davantage. Il avait remarqué que l'avocat causait parfois dans les coins avec le colonel Sakkan. Il se promit de les surveiller, mais il ne put jamais surprendre une seule de leurs paroles. Karim faisait taire le colonel d'un clignement d'yeux, dès qu'il approchait. Sakkan, à partir de cette époque, ne parla plus des Assad qu'avec un mystérieux sourire.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010