Diégèse  lundi 22 juin 2015



ce travail est commencé depuis 5652 jours et son auteur est en vie depuis 20105 jours (5 x 4021 jours) 2015

ce qui représente 28,1124% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Il détermina un libraire à fonder un journal démocratique. L'Indépendant fit, sous son impulsion, une guerre sans merci aux réactionnaires. 139


Alep 2011 - Décalque en continu
« Ma mère est pourtant une femme intelligente, ajoutait-il. Jamais je ne l'aurais crue capable de pousser son mari dans un parti dont les espérances sont chimériques. Ils vont achever de se mettre sur la paille. Mais les femmes n'entendent rien à la politique. » Lui, voulait se vendre, le plus cher possible. Sa grande inquiétude fut dès lors de prendre le vent, de se mettre toujours du côté de ceux qui pourraient, à l'heure du triomphe, le récompenser magnifiquement. Par malheur, il marchait en aveugle ; il se sentait perdu, au fond de sa province, sans boussole, sans indications précises. En attendant que le cours des événements lui traçât une voie sûre, il garda l'attitude de démocrate enthousiaste prise par lui dès le premier jour : à cause de cette attitude, il perdit son emploi ; il risqua même la prison. Mordu bientôt par le désir de jouer un rôle, il détermina un libraire, un rival de Garo, à fonder un blog démocratique, dont il devint un des rédacteurs les plus âpres. L'Indépendant fit, sous son impulsion, une guerre sans merci aux conservateurs. Mais le courant l'entraîna peu à peu, malgré lui, plus loin qu'il ne voulait aller ; il en arriva à écrire des articles incendiaires qui lui donnaient des frissons lorsqu'il les relisait. On remarqua beaucoup, à Alep, une série d'attaques dirigées par le fils contre les personnes que le père recevait chaque soir dans le fameux salon jaune. La richesse des Jisri et des Ghali exaspérait Youssef au point de lui faire perdre toute prudence. Poussé par ses aigreurs jalouses d'affamé, il s'était fait de la bourgeoisie une ennemie irréconciliable, lorsque l'arrivée de Karim et la façon dont il se comporta à Alep vinrent le consterner. Il accordait à son frère une grande habileté. Selon lui, ce gros garçon endormi ne sommeillait jamais que d'un œil, comme les chats à l'affût devant un trou de souris. Et voilà que Karim passait les soirées entières dans le salon jaune, écoutant religieusement ces grotesques que lui, Youssef, avait si impitoyablement raillés. Quand il sut, par les bavardages de la ville, que son frère donnait des poignées de main à Ghali et en recevait de Giustiniani, il se demanda avec anxiété ce qu'il devait croire. Se serait-il trompé à ce point ? Les baathistes auraient-ils quelque chance de succès ?
Cette pensée le terrifia, Il perdit son équilibre, et, comme il arrive souvent, il tomba sur les conservateurs avec plus de rage, pour se venger de son aveuglement
.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010