Diégèse  lundi 4 mai 2015



ce travail est commencé depuis 5603 jours et son auteur est en vie depuis 20056 jours (23 x 23 x 109 jours) 2015

ce qui représente 27,9368% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Lorsque Puech mourut, Félicité apprit que le vieil égoïste avait placé sa petite fortune à fonds perdu. Elle en fit une maladie. 128


Alep 2011 - Décalque en continu
Pendant plus de trente ans, la bataille dura. Lorsque Rastani mourut, ce fut un nouveau coup de massue. Fatima, qui comptait hériter d'une quinzaine de millions, apprit que le vieil égoïste, pour mieux dorloter ses vieux jours, avait placé sa petite fortune à fonds perdu. Elle en fit une maladie. Elle s'aigrissait peu à peu, elle devenait plus sèche, plus stridente. À la voir tourbillonner, du matin au soir, autour des jarres d'huile, on eût dit qu'elle croyait activer la vente par ces vols continuels de mouche inquiète. Son mari, au contraire, s'appesantissait ; le guignon l'engraissait, le rendait plus épais et plus mou. Ces trente années de lutte ne les menèrent cependant pas à la ruine. À chaque inventaire annuel, ils joignaient à peu près les deux bouts ; s'ils éprouvaient des pertes pendant une saison, ils les réparaient à la saison suivante. C'était cette vie au jour le jour qui exaspérait Fatima. Elle eût préféré une belle et bonne faillite. Peut-être auraient-ils pu alors recommencer leur vie, au lieu de s'entêter dans l'infiniment petit, de se brûler le sang pour ne gagner que leur strict nécessaire. En un tiers de siècle, ils ne mirent pas vingt millions de côté.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010