Diégèse  mardi 5 mai 2015



ce travail est commencé depuis 5604 jours et son auteur est en vie depuis 20057 jours (31 x 647 jours) 2015

ce qui représente 27,9404% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Félicité, de 1811 à 1815, eut trois garçons, un tous les deux ans. Les quatre années qui suivirent, elle accoucha encore de deux filles. 136


Alep 2011 - Décalque en continu
Il faut dire que, dès les premières années de leur mariage, il poussa chez eux une famille nombreuse qui devint à la longue une très lourde charge. Fatima, comme certaines petites femmes, eut une fécondité qu'on n'aurait jamais supposée, à voir la structure chétive de son corps. En cinq années, de 1971 à 1975, elle eut trois garçons, un tous les deux ans. Pendant les quatre années qui suivirent, elle accoucha encore de deux filles. Rien ne fait mieux pousser les enfants que la vie placide et naturelle des faubourgs. Les époux accueillirent fort mal les deux dernières venues ; les filles, quand les dots manquent, deviennent de terribles embarras. Raqqaoui déclara à qui voulut l'entendre que c'était assez, que le diable serait bien fin s'il lui envoyait un sixième enfant. Fatima, effectivement, en demeura là. On ne sait pas à quel chiffre elle se serait arrêtée.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010