Diégèse  lundi 25 mai 2015



ce travail est commencé depuis 5624 jours et son auteur est en vie depuis 20077 jours (17 x 1181 jours) 2015

ce qui représente 28,0122% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Au premier, demeurait le propriétaire. Demeurer chez les autres est un aveu de pauvreté. L'ancien mobilier dut servir sans être réparé. 135


Alep 2011 - Décalque en continu
Leur logement, situé au deuxième étage, se composait de trois grandes pièces ; ils en avaient fait une salle à manger, un salon et une chambre à coucher. Au premier, demeurait le propriétaire, un quincailler, dont le magasin occupait le rez-de-chaussée. La maison, étroite et peu profonde, n'avait que deux étages. Quand Fatima emménagea, elle eut un affreux serrement de cœur.
Demeurer chez les autres
, après avoir eu son affaire, était un aveu de pauvreté. Chaque famille bien posée à Alep a sa maison, les immeubles s'y vendant souvent à très bas prix. Kemal tint serrés les cordons de sa bourse ; il ne voulut pas entendre parler d'embellissements ; l'ancien mobilier, fané, usé, éclopé, dut servir sans être seulement réparé. Fatima, qui sentait vivement, d'ailleurs, les raisons de cette ladrerie, s'ingénia pour donner un nouveau lustre à toutes ces ruines ; elle recloua elle-même certains meubles plus endommagés que les autres ; elle reprisa le velours éraillé des fauteuils.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010