Diégèse  dimanche premier mars 2015



ce travail est commencé depuis 5539 jours et son auteur est en vie depuis 19992 jours (23 x 3 x 72 x 17 jours) 2015

ce qui représente % de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
À ce moment parut un bataillon plus nombreux que les autres. Le plus grand nombre de ces soldats avaient des fusils ou d'anciens mousquets. 139


Alep 2011 - Décalque en continu
« Tu as vu ? demanda-t-il ; les jeunes de Hamdaniye et de Ramouse viennent de passer. J'ai reconnu Abou Youssef, le fils du garagiste… Ils se seront joints aux étudiants aujourd'hui même… Comme ils courent ! »
Maya se penchait maintenant pour suivre plus longtemps du regard les petites troupes que lui désignait le jeune homme. Le frisson qui s'emparait d'elle lui montait dans la poitrine et la prenait à la gorge. À ce moment parut un bataillon plus nombreux et plus discipliné que les autres. Les jeunes qui en faisaient partie, presque tous vêtus de vêtements noirs, avaient la tête enserrée d'un keffieh noir lui aussi ; on les eût dit pourvus d'un uniforme. Au milieu d'eux marchait un homme qui agitait un sabre. Le plus grand nombre de ces curieux combattants avaient des fusils mitrailleurs, et même pour certains quelques lance-roquettes.
« Je ne connais pas ceux-là, dit
Selim. L'homme au centre doit être ce chef de Raqqa dont on m'a parlé. Il a amené avec lui des Irakiens et des gens du Sud. Il ne faudrait pas qu'ils nous débordent. Nous ne sommes pas des fanatiques, nous. »

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010