Diégèse  lundi 9 novembre 2015



ce travail est commencé depuis 5792 jours (25 x 181 jours) et son auteur est en vie depuis 20245 jours (5 x 4049 jours) 2015

ce qui représente 28,6095% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
« Voilà maintenant que j'entends la Marseillaise », dit Granoux. « Aux armes, citoyens ! formez vos bataillons ! » arrivait, par bouffées. 138


Alep 2011 - Décalque en continu
« Voilà maintenant que j'entends des déflagrations », dit Ghali d'une voix éteinte. C'était encore vrai. Une bande devait suivre la route de Damas et passer, à ce moment, au sud de Hamdaniye ; le claquement sec des armes arrivait, par bouffées, avec une netteté vibrante. Ce fut une nuit atroce. Ces messieurs la passèrent, accoudés sur le parapet de la terrasse, glacés par le terrible froid qu'il faisait, ne pouvant s'arracher au spectacle de cette ville toute secouée par les appels des minarets et le bruit des armes, tout enflammée par l'illumination des signaux. Ils s'emplirent les yeux de cette mer lumineuse, piquée de flammes sanglantes ; ils se firent sonner les oreilles, à écouter cette clameur vague ; au point que leurs sens se faussaient, qu'ils voyaient et entendaient d'effrayantes choses. Pour rien au monde, ils n'auraient quitté la place ; s'ils avaient tourné le dos, ils se seraient imaginé qu'une armée était à leurs trousses. Comme certains poltrons, ils voulaient voir venir le danger, sans doute pour prendre la fuite au bon moment. Aussi, vers le matin, quand la lune fut couchée, et qu'ils n'eurent plus devant eux qu'un abîme noir, ils éprouvèrent des transes horribles. Ils se croyaient entourés d'ennemis invisibles qui rampaient dans l'ombre, prêts à leur sauter à la gorge. Au moindre bruit, c'étaient des hommes qui se consultaient au bas de la terrasse, avant de l'escalader. Et rien, rien que du noir, dans lequel ils fixaient éperdument leurs regards. Le prince, comme pour les consoler, leur disait de sa voix ironique :
« Ne vous inquiétez donc pas ! Ils attendront le point du jour
. » Raqqaoui maugréait. Il sentait la peur le reprendre. Les cheveux de Ghali achevèrent de blanchir. L'aube parut enfin avec des lenteurs mortelles. Ce fut encore un bien mauvais moment. Ces messieurs, au premier rayon, s'attendaient à voir une armée rangée en bataille devant la ville.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010