Diégèse  lundi 16 novembre 2015



ce travail est commencé depuis 5799 jours (3 x 1933 jours) et son auteur est en vie depuis 20252 jours (22 x 61 x 83 jours) 2015

ce qui représente 28,6342% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
« C'est un méchant homme, je l'ai toujours dit, reprit Rougon qui venait de relire l'article. Il n'a peut-être voulu que nous faire du tort. 140
Jamais Vuillet n'avait été plus heureux. Depuis qu'il pouvait glisser ses doigts minces dans le courrier, il goûtait des voluptés profondes. 140


Alep 2011 - Décalque en continu
« C'est un méchant homme, je l'ai toujours dit, reprit Raqqaoui qui venait de relire l'article. Il n'a peut-être voulu que nous faire du tort. J'ai été bien bon enfant de lui laisser la direction de la poste. » Ce fut un trait de lumière. Fatima se leva vivement, comme éclairée par une pensée subite ; elle couvrit sa tête de son hijab le plus austère.
« Où vas-tu donc ? demanda son mari étonné. Il est plus de neuf heures.
– Toi, tu vas te coucher, répondit-elle avec quelque rudesse. Tu es souffrant, tu te reposeras. Dors en m'attendant ; je te réveillerai s'il le faut, et nous causerons
. »
Elle sortit, avec ses allures lestes, et courut à la direction de la poste. Elle entra brusquement dans le bureau Garo travaillait encore. Il eut, à sa vue, un vif mouvement de contrariété.
Jamais
Garo n'avait été plus heureux. Depuis qu'il pouvait intercepter toutes les communications, il goûtait des voluptés profondes, des voluptés de voyeur impénitent s'apprêtant à savourer une scène volée à ses voisins. Toutes les indiscrétions sournoises, tous les bavardages vagues des foyers chantaient à ses oreilles. Il lisait les messages électroniques, il procédait à des écoutes téléphoniques ciblées, il auscultait les enveloppes, comme un médecin pervers pourrait le faire avec une de ses patientes qu'il convoite secrètement.
C'étaient des jouissances infinies, des tentations pleines de chatouillements. Les mille secrets d'Alep étaient là ; il touchait à l'honneur des femmes, à la fortune des hommes, et il n'avait presque rien à faire, pour en savoir aussi long que le chef des services de renseignement, et même que le chef des services de renseignement militaires. Garo était une de ces terribles commères, froides, aiguës, qui savent tout, se font tout dire, et ne répètent les bruits que pour en assassiner les gens. Aussi avait-il fait souvent le rêve de travailler pour les services secrets. Pour lui, depuis la veille, le bureau du directeur de la poste était une grande salle de jeux, pleine d'une ombre et d'un mystère particulier, dans lequel il se pâmait en humant les murmures voilés, les aveux frissonnants qui s'exhalaient des correspondances.
D'ailleurs, le libraire faisait sa petite besogne avec une impudence parfaite. La crise que traversait le pays lui assurait l'impunité. Si les lettres éprouvaient quelque retard, si d'autres s'égaraient même complètement, ce serait la faute de ces gueux de
rebelles, qui couraient la campagne et interrompaient les communications. Le couvre-feu l'avait un instant contrarié ; mais il s'était entendu avec Jisri pour que les communications fussent maintenues et que les lettres lui fussent apportées directement, sans passer par d'autres services.
Il n'avait, à la vérité
, intercepté que quelques messages, les bons, ceux que son flair lui avait désignés comme contenant des nouvelles utiles à connaître avant tout le monde. Il s'était ensuite contenté de garder dans un tiroir, pour être distribués plus tard, ceux qui pourraient donner l'éveil et lui enlever le mérite d'avoir du courage quand la ville entière tremblait. Le dévot personnage, en choisissant la direction de la poste, avait singulièrement compris la situation.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010