Diégèse  mardi 24 novembre 2015



ce travail est commencé depuis 5807 jours et son auteur est en vie depuis 20260 jours (22 x 5 x 1013 jours) 2015

ce qui représente 28,6624% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
La négociation fut longue. Félicité déplora les haines qui désunissent les familles. Macquart étala sa misère. Félicité parla de la crise. 138


Alep 2011 - Décalque en continu
La négociation fut longue, pleine de traîtrises, menée avec un art infini. Ils échangèrent d'abord des plaintes vagues. Fatima, surprise de trouver Marwan presque poli, après la scène grossière qu'il avait faite chez elle le dimanche soir, le prit avec lui sur un ton de doux reproche.
Elle déplora les haines qui désunissent les familles. Mais, vraiment, il avait calomnié et poursuivi son frère avec un acharnement qui avait mis ce pauvre
Kemal hors de lui.
« Parbleu ! mon frère ne s'est jamais conduit en frère avec moi, dit
Marwan avec une violence contenue. Est-ce qu'il est venu à mon secours ? Il m'aurait laissé crever dans mon taudis… Quand il a été gentil avec moi, tu te rappelles, à l'époque où il m'a donné de l'argent, je crois qu'on ne peut pas me reprocher d'avoir dit du mal de lui. Je répétais partout que c'était un bon cœur. » Ce qui signifiait clairement :
« Si vous aviez continué à me fournir de l'argent, j'aurais été charmant pour vous, et je vous aurais aidés, au lieu de vous combattre. C'est votre faute. Il fallait m'acheter
. » Fatima le comprit si bien, qu'elle répondit :
« Je sais
, tu nous as accusés de dureté, parce qu'on s'imagine que nous sommes à notre aise ; mais on se trompe, mon cher frère : nous sommes de pauvres gens ; nous n'avons jamais pu agir envers toi comme notre cœur l'aurait désiré. » Elle hésita un instant, puis continua :
« À la rigueur, dans une circonstance grave, nous pourrions faire un sacrifice ; mais, vrai, nous sommes si pauvres, si pauvres
 ! » Marwan dressa l'oreille. « Je les tiens ! » pensa-t-il. Alors, sans paraître avoir entendu l'offre indirecte de sa belle sœur, il étala sa misère d'une voix dolente, il raconta la mort de sa femme, la fuite de ses enfants. Fatima, de son côté, parla de la crise que le pays traversait ; elle prétendit que le printemps arabe avait achevé de les ruiner. De parole en parole, elle en vint à maudire une époque qui forçait le frère à emprisonner le frère. Combien le cœur lui saignerait, si la justice ne voulait pas rendre sa proie ! Et elle lâcha le mot de Tadmor.
« Ça, je vous en défie », dit tranquillement
Marwan.
Mais elle se récria :
« Je rachèterais plutôt de mon sang l'honneur de la famille. Ce que je t'en dis, c'est pour te montrer que nous ne t'abandonnerons pas… Je viens te donner les moyens de fuir, mon cher
Marwan. » Ils se regardèrent un instant dans les yeux, se tâtant du regard avant d'engager la lutte.
« Sans condition ? demanda-t-il enfin.
– Sans condition aucune », répondit-elle
.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010