Diégèse  mardi 6 octobre 2015



ce travail est commencé depuis 5758 jours et son auteur est en vie depuis 20211 jours (3 x 6737 jours) 2015

ce qui représente 28,4894% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
La nuit fut inquiète. Il passa un vent de malheur sur les insurgés. Paris était vaincu, la province avait tendu les pieds et les poings. 136


Alep 2011 - Décalque en continu
La nuit fut inquiète. Il passa un vent de malheur sur les manifestants. L'enthousiasme, la confiance de la veille furent comme emportés dans les ténèbres. Au matin, les figures étaient sombres ; il y avait des échanges de regards tristes, des silences longs de découragement. Des bruits effrayants couraient ; les mauvaises nouvelles, que les meneurs avaient réussi à cacher la veille, s'étaient répandues sans que personne eût parlé, soufflées par cette bouche invisible qui jette d'une haleine la panique dans les foules. Des voix disaient que les chars étaient entrés à Alep, que Homs, Hama, Deraa étaient occupées par l'armée ; et ces voix ajoutaient que des troupes nombreuses parties de Lattaquié sous les ordres d'un général alaouite, s'avançaient en colonnes de blindés pour détruire les bandes insurrectionnelles. Ce fut un écroulement, un réveil plein de colère et de désespoir. Ces hommes, brûlant la veille de fièvre démocratique, se sentirent frissonner dans le grand froid de la plaine syrienne hivernale, honteusement bâillonnée. Eux, ils avaient eu le courage de se soulever ! Ils étaient, à cette heure, perdus au milieu de l'épouvante de tous, dans le silence de mort du pays ; ils devenaient des rebelles ; on allait les chasser à coups de fusil, comme des bêtes fauves.
Et ils avaient rêvé
un grand soir, la révolte d'un peuple, la conquête glorieuse du droit ! Alors, dans une telle déroute, dans un tel abandon, cette poignée d'hommes pleura sa foi morte, son rêve de justice évanoui. Il y en eut qui, en injuriant le monde entier de sa lâcheté, jetèrent leurs armes et allèrent s'asseoir sur le bord des routes ; ils disaient qu'ils attendraient là les balles de l'armée, pour montrer comment mouraient des Syriens démocrates.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010