Diégèse  vendredi 9 octobre 2015



ce travail est commencé depuis 5761 jours et son auteur est en vie depuis 20214 jours (2 x 32 x 1123 jours) 2015

ce qui représente 28,5000% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
Les villes, les villages que le bûcheron avait appelés à l'aide se réunissaient, formaient une masse sombre pour barrer le chemin ou mourir. 140


Alep 2011 - Décalque en continu
Cependant, au milieu de la place, Les manifestants, regroupés par quartiers, par villages, se tenaient farouches et debout.
Un
ferronnier, un géant dont la tête dépassait celle de ses compagnons, criait, en agitant son keffieh rouge et blanc : « Liberté, liberté pour tous, pour les Kurdes, pour les Chrétiens et pour les Musulmans ! » De grands courants de foule traversaient la place d'Ariha.
L'ancien général, entouré des gens d'Idlib, s'éloigna, avec plusieurs groupes des campagnes, pour tourner l'armée et la prendre de flanc. D'autres, se jetèrent à gauche, se dispersèrent en tirailleurs dans la plaine en se faufilant parmi les rochers gris du plateau calcaire, emmenés par les jeunes d'Ariha qui connaissaient tous les passages et toutes les embûches.
Et, tandis que la place se vidait, les étudiants d'Alep que le ferronnier avait appelés à l'aide se réunissaient, formaient sur l'herbe séchée et jaunie une masse sombre, irrégulière, groupée en dehors de toutes les règles de la stratégie, mais qui avait roulé là, comme un bloc, pour barrer le chemin ou mourir.
Hamdaniye se trouvait au milieu de ce bataillon héroïque. Dans la teinte grise des vêtements traditionnels parsemés de quelques tâches de couleurs atténuées, dans l'éclat bleuâtre des armes, l'abaya de Maya, qui tenait le drapeau à deux mains, mettait une large tache rouge, une tache de blessure fraîche et saignante.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010