Diégèse  vendredi 4 septembre 2015



ce travail est commencé depuis 5726 jours et son auteur est en vie depuis 20179 jours (17 x 1187 jours) 2015

ce qui représente 28,3760% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





#ZOLA - #FortunedesRougon
La jeune fille allait atteindre sa onzième année, lorsque sa tante mourut. Dès ce jour, Rébufat se laissa aller à traiter Miette en valet. 138


Alep 2011 - Décalque en continu
La jeune fille allait atteindre sa onzième année, lorsque sa tante mourut brusquement. Dès ce jour, tout changea au logis. Abou Yasser se laissa peu à peu aller à traiter Maya en valet de ferme. Il l'accabla de besognes grossières, se servit d'elle comme d'une bête de somme. Elle ne se plaignit même pas, elle croyait avoir une dette de reconnaissance à payer. Le soir, brisée de fatigue, elle pleurait sa tante, cette terrible femme dont elle sentait maintenant toute la bonté cachée. D'ailleurs, le travail même dur ne lui déplaisait pas ; elle aimait la force, elle avait l'orgueil de ses gros bras et de ses solides épaules. Ce qui la navrait, c'était la surveillance méfiante de son oncle, ses continuels reproches, son attitude de maître irrité. À cette heure, elle était une étrangère dans la maison. Même une étrangère n'aurait pas été aussi maltraitée qu'elle. Idelbi abusait sans scrupule de cette petite parente pauvre qu'il gardait auprès de lui par une charité bien entendue. Elle payait dix fois de son travail cette dure hospitalité, et il ne se passait pas de journée qu'il ne lui reprochât le pain qu'elle mangeait. Yasser, surtout, excellait à la blesser. Depuis que sa mère n'était plus là, voyant l'enfant sans défense, il mettait tout son mauvais esprit à lui rendre le logis insupportable.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000





2014
2013 2012 2011 2010