Diégèse  mardi 2 août 2016



ce travail est commencé depuis 6059 jours et son auteur est en vie depuis 20512 jours (25 x 641 jours) 2016

ce qui représente 29,5388% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain
21 juillet

#Péguy-Pasolini - les textes de Diégèse 2016 -

Je ferai le portrait de Bernard-Lazare. Il avait indéniablement, des parties de saint, de sainteté. Et quand je parle de saint, je ne suis pas suspect de parler par métaphore. Il avait une douceur, une bonté, une tendresse mystique, une égalité d'humeur, une expérience de l'amertume et de l'ingratitude, une digestion parfaite de l'amertume et de l'ingratitude une sorte de bonté à qui on n'en remontrait point, une sorte de bonté parfaitement renseignée et parfaitement apprise d'une profondeur incroyable. Comme une bonté à revendre. Il vécut et mourut pour eux comme un martyr. Il fut un prophète. Il était donc juste qu'on l'ensevelît prématurément dans le silence et dans l'oubli. Dans un silence fait. Dans un oubli concerté. Il ne faut pas lui alléguer sa mort. Car sa mort même fut pour eux. Il ne faut pas lui reprocher sa mort. On lui en voulait surtout, les juifs1 lui en voulaient surtout, le méprisaient surtout parce qu'il n'était pas riche. Je crois même qu'on disait qu'il était dépensier. Cela voulait dire qu'on n'avait plus besoin de lui, ou que l'on croyait que l'on n'avait plus besoin de lui. Peut-être en effet leur coûtait-il un peu ; leur avait-il coûté un peu plus. C'était un homme qui avait la main ouverte. Le trajet historique de l'humanité est jalonné de progrès scientifiques qui semblent repousser la frontière de l'humanité, c'est à dire ce qui différencie et sépare l'être humain du biotope incertain dans lequel il prospère plus ou moins bien. Les progrès des neurosciences qui permettent de décrire les processus cervicaux des émotions humaines, et même, grâce à l'imagerie médicale, de les voir, entretiennent l'espoir ou la crainte - le fantasme - que nous ne soyons en fait qu'un peu d'eau agitée par des réactions chimiques. On enseigne en classe de terminale que cette question n'est pas nouvelle et que les philosophes, depuis qu'il y a des philosophes, se sont posé cette question et que les réponses qu'ils ont apportées se nomment précisément philosophie. Et si l'on veut aller vite, on peut penser que le premier embranchement de la pensée des passions humaines serait Platon contre Aristote. Pour le premier l'âme est immortelle et immatérielle quand pour le second elle est principe de vie indissociable du corps, et donc mortelle. Tout ce qui suivra ne sera que raffinement de cette dichotomie. Chaque avancée scientifique pensera avoir eu raison de Platon et de son dualisme, mais Platon, chaque fois, reprendra le dessus, comme les astronomes repoussent toujours les limites de l'univers.
Charles Péguy - Notre Jeunesse  - Péguy-Pasolini #14 - Diégèse 2016
1. Il convient ici de rappeler que Péguy écrit Notre jeunesse en 1910, avant de mourir dans les premiers combats de 1914. Il a été l'un des premiers défenseurs de Dreyfus, et Notre jeunesse, pamphlet politique qui oppose la mystique à la politique  se fonde sur le souvenir des luttes pour Dreyfus. Il ne faudrait donc pas lire le texte de Péguy à la lumière des  événements qui se sont déroulés lors de la montée du fascisme et du nazisme et de l'antisémitisme des années 1930, de la shoah et de la création de l'État hébreu. Ce serait évidemment un contresens.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000




2015 2014
2013 2012 2011 2010