Diégèse  lundi premier février 2016



ce travail est commencé depuis 5876 jours et son auteur est en vie depuis 20329 jours (29 x 701 jours) 2016

ce qui représente 28,9045% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain
avant-hier

#Péguy-Pasolini - les textes de Diégèse 2016 -

– Qu'importe, nous disent les politiciens, professionnels. Qu'est-ce que ça nous fait, répondent les politiciens, qu'est-ce que ça peut nous faire. Nous avons de très bons préfets. Alors qu'est-ce que ça peut nous faire. Ça marche très bien. Nous ne sommes plus républicains, c'est vrai, mais nous savons gouverner. Nous savons même mieux gouverner, beaucoup mieux que quand nous étions républicains, disent-ils. Ou plutôt quand nous étions républicains nous ne savions pas du tout. Et à présent, ajoutent-ils modestement, à présent nous savons un peu. Nous avons désappris la République, mais nous avons appris à gouverner. Voyez les élections. Elles sont bonnes. Elles sont toujours bonnes. Elles seront meilleures. Elles seront d'autant meilleures que c'est nous qui les faisons. Et que nous commençons à savoir les faire. La droite a perdu un million de voix. Nous lui en eussions aussi bien fait perdre cinquante millions et demi. Mais nous sommes mesurés. Le gouvernement fait les élections, les élections font le gouvernement. C'est un prêté rendu. Le gouvernement fait les électeurs. Les électeurs font le gouvernement. Le gouvernement fait les députés. Les députés font le gouvernement. On est gentil. Les populations regardent. Le pays est prié de payer. Le gouvernement fait la Chambre. La Chambre fait le gouvernement. Ce n'est point un cercle vicieux, comme vous pourriez le croire. Il n'est point du tout vicieux. C'est un cercle, tout court, un circuit parfait, un cercle fermé. Tous les cercles sont fermés Autrement ça ne serait pas des cercles. Ce n'est pas tout à fait ce que nos fondateurs avaient prévu. Mais nos fondateurs ne s'en tiraient pas déjà si bien. Et puis enfin on ne peut pas fonder toujours. Ça fatiguerait. La preuve que ça dure, la preuve que ça tient, c'est que ça dure déjà depuis quarante ans. Il y en a pour quarante siècles. C'est les premiers quarante ans qui sont les plus durs. C'est le premier quarante ans qui coûte. Après on est habitué. Un pays, un régime n'a pas besoin de vous, il n'a pas besoin de mystiques, de mystique, de sa mystique. Ce serait plutôt embarrassant. Pour un aussi grand voyage. Il a besoin d'une bonne politique, c'est-à-dire d'une politique bien gouvernementale. Une enquête publiée par l'institut de sondages IFOP en avril 2014 révèle cette aliénation du fantasme par l'industrie pornographique et souligne que c'est sur les jeunes que cet impact est le plus fort. La conclusion de l'étude est limpide : « La consommation de pornographie en ligne est devenue un phénomène de masse dont l'impact sur la sexualité des Français ne se limite pas qu'au visionnage passif d'images pornographiques. Source de fantasmes et de diversification du plaisir conjugal, cette forme de production culturelle influence directement la vie sexuelle des Français : la forme de leurs rapports mais aussi de leurs organes sexuels semblant de plus en plus influencée par les codes et les scénographies de la pornographie. Indissociable d'un univers pornographique qui l'a popularisée ces dernières années, la pratique de l'épilation totale des poils pubiens illustre plus que toute autre l'influence de la culture porn et notamment sa capacité à imposer ses représentations du corps aux catégories les plus jeunes de la population. » Mais, ce qui est encore plus surprenant, c'est que le commanditaire du sondage n'est pas une ligue de vertu, une association familiale religieuse, ou toute autre personne morale voulant pousser un cri d'alarme, mais une entreprise qui diffuse en ligne des films pornographiques et qui veut sans doute ainsi prouver à ses actionnaires le marché porteur sur lequel elle est assise. Une autre étude réalisée par Similarweb, entreprise spécialisée dans l'étude du Web, souligne l'importance de la consommation de pornographie en ligne dans les pays arabes et place l'Irak et l'Égypte en tête du classement mondial pour la part du flux internet vers ce type de sites. Qu'en conclure ? Que les Arabes sont des obsédés sexuels ? Il faudrait alors conclure que les indigènes d'Amérique étaient des alcooliques en puissance avant l'arrivée des occidentaux. Ce qui se passe me semble en effet de même nature. De la même façon que les Européens ont importé en Amérique l'alcoolisme et la syphilis, l'Occident importe dans ses colonies économiques des fantasmes dévoyés qui ont pour première vertu de doper la consommation. Les imprécations des imams contre la masturbation n'y font sans doute rien, sinon accroître la culpabilité jusqu'à la morbidité.
Charles Péguy - Notre Jeunesse  - Diégèse 2016 - Péguy-Pasolini #02 -


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000




Ainsi, désormais, la démocratie devient-elle une déesse sur l'autel de laquelle on peut sacrifier des populations entières...








2015 2014
2013 2012 2011 2010





et les dévots et les dévotes sont retournés à leurs prosternations habituelles