Diégèse  mardi 12 juillet 2016



ce travail est commencé depuis 6038 jours et son auteur est en vie depuis 20491 jours (31 x 661 jours) 2016

ce qui représente 29,4666% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain
avant-hier

#Péguy-Pasolini - les textes de Diégèse 2016 -

Si, au niveau de ce qui est volontaire et conscient la télévision a été, ces dernières années, au service de la démocratie-chrétienne et du Vatican, elle a par contre au niveau de l'involontaire et de l'inconscient, été au service d'un nouveau pouvoir, qui, idéologiquement, ne coïncide plus avec la démocratie-chrétienne et ne sait plus que faire du Vatican.
Ce qui impressionne le plus, quand on marche dans une ville d'Union soviétique, c'est l'uniformité de la foule : on ne remarque jamais de différence importante, entre les passants dans la façon de s'habiller, de marcher, d'être sérieux, de sourire, de faire des gestes, dans, en somme, la façon de se comporter. Dans une ville russe, le « système des signes » du langage physico-mimique n'a pas de variantes : il est parfaitement identique en tous. Mais quelle est donc la proposition première de ce langage physico-mimique ? La voici : « qu'il n'y ait pas de différences de classes » ; et c'est quelque chose de merveilleux. Malgré toutes les erreurs et toutes les répressions, malgré les délits politiques et les génocides (dont est complice tout l'univers paysan russe) perpétrés par Staline, le fait que le peuple ait remporté, en 1917, une fois pour toutes, la lutte des classes et qu'il ait atteint l'égalité des citoyens donne un profond et exaltant sentiment de gaieté et de confiance en l'homme. Le peuple a, en effet, conquis la liberté suprême personne ne la lui a offerte. Il l'a conquise.
Ainsi, la société de consommation privilégie l'identité à la personnalité, principalement pour des raisons de segmentation des cibles de clientèles et de chalandise et ce ciblage généralisé a infiltré toute la question culturelle. L'économie de la société de consommation fait toujours davantage appel à la publicité, et donc aux facteurs de notoriété. Cette économie de la notoriété doit alors résoudre une nouvelle tension : faire, d'une part, que les consommateurs puissent être ciblés, sur la base d'une identité qui leur est assignée par manipulation publicitaire, et qui tend donc à les rendre semblables, avec des goûts identiques et des désirs « marchandisables », et, d'autre part, leur permettre l'illusion de l'originalité personnelle - l'illusion d'une personnalité affranchie des injonctions publicitaires - pour leur laisser un rôle dans l'économie de la notoriété généralisée. Dis, plus simplement : comment faire des êtres tous semblables tout en leur donnant l'illusion qu'ils sont différents ? Dilemme orwelien... On reconnaît aussi les« 15 minutes de célébrité » prédites par Andy Warhol. Les moyens que les médias de masse avaient inventé pour résoudre cette équation paraissent désormais très artisanaux. Même la télé-réalité, qui en est certainement l'un des derniers avatars, paraît désormais désuète. C'est désormais par les réseaux sociaux que cette tension se résout.« Exprimez-vous » propose Facebook à l'utilisateur. « Les algorithmes feront le reste » est la fin éludée de cette proposition.
Enrichissement de l’ « essai » sur la révolution anthropologique en Italie - Pier Paolo Pasolini
Écrits corsaires
Péguy-Pasolini #13 - Diégèse 2016

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000




2015 2014
2013 2012 2011 2010