Diégèse  lundi 6 juin 2016



ce travail est commencé depuis 6002 jours et son auteur est en vie depuis 20455 jours (5 x 4091 jours) 2016

ce qui représente 29,3425% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain
avant-hier
#Péguy-Pasolini - les textes de Diégèse 2016 -

C'est pour cela que quand je lisais en épreuves le cahier de notre collaborateur je voyais venir ce malentendu, je voyais prendre corps ce contresens. Je voyais poindre ce double sens et la confusion de ce double sens. C'est pour cela que j'avais une sourde révolte, sourde naturellement parce que je ne suis pas éloquent. Je ronchonnais, je marmonnais, je marmottais, tout en lisant mes épreuves, et plus je trouvais que le cahier est beau, plus je trouvais qu'il est bon, plus je me révoltais. Parce que plus je pensais qu'il serait écouté. Plus je pensais qu'il porterait. C'est pourquoi ce que je veux contester à notre collaborateur, c'est la proportion, c'est la quotité même, la quotité respective, dans l'ensemble du dreyfusisme et du parti dreyfusiste, de ceux que son cahier habille, et de ceux qu'il n'habille pas. De ceux à qui son cahier convient, et de ceux à qui il ne convient pas. Il a bien pensé lui-même, il a fait une réserve, il a fait une distinction utile en marquant bien qu'il fallait mettre à part ceux des dreyfusistes qui n'étaient point entrés dans les démagogies politiques, notamment dans la démagogie combiste. Mais où je conteste à notre collaborateur, c'est quand il paraît admettre que nous ne représentons pas le dreyfusisme et que les autres le représentent, quand il nous classe et nous met à part comme une exception, comme une sorte d'exception, quand toute son attention se porte sur les autres, sur ceux que nous sommes autorisés à nommer les politiciens. Le profit comme valeur ultime de l'organisation humaine est assez récent et il ne s'agit pas là de libéralisme. Si du libéralisme, on ne retient que la seule économie de marché exemptée de toute régulation, on fait alors un contresens historique, un contresens philosophique et un contresens économique. Même Adam Smith prônait le contrôle de « la main invisible », et Keynes, l'économiste de la « redistribution » était un libéral. Lutter contre le libéralisme sans faire davantage de distinction, ce serait aussi lutter contre les autres formes de libertés. Et, ce qui est en cause, ce ne sont pas les libertés, même celle de commercer, mais un système qui permet et encourage l'enrichissement de quelques-uns seulement au détriment du plus grand nombre. Il s'agit donc moins de fustiger le libéralisme en tant que doctrine économique, mais de combattre résolument un libéralisme qui n'aurait comme fin le seul profit, et qui ne serait dès lors plus un libéralisme, mais une version dégradée de celui-ci. C'est pourquoi je n'utiliserai plus, lorsque, après Pasolini, je voudrai fustiger ce nouveau libéralisme mondial sans vergogne et sans autre doctrine que le profit, le bête et méchant profit, le terme de« libéralisme », mais celui de « lucre », qui me semble mieux adapté, et je suivrai Pasolini quand il affirme qu'il s'agit bien là d'un nouveau fascisme. Quand je lis que l'accession à la propriété des jeunes, en quarante-cinq ans, en France, a été divisée par deux, quand je lis qu'un enfant sur sept est concerné par les aides sociales en Allemagne, et quand je lis tant d'autres choses encore, partout, tous les jours, je me dis que c'est le profit qui est en cause, pas le libéralisme et que l'ennemi public c'est le lucre.
Charles Péguy - Notre Jeunesse  - Péguy-Pasolini - diégèse 2016 - texte continu #11

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000




2015 2014
2013 2012 2011 2010