Diégèse  mardi 10 mai 2016



ce travail est commencé depuis 5975 jours et son auteur est en vie depuis 20428 jours (22 x 5107 jours) 2016

ce qui représente 29,2491% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain
avant-hier
#Péguy-Pasolini - les textes de Diégèse 2016 -

Une première conséquence de cette distinction, une première application de ce reconnaissement, de ce discernement, de cette redistribution, c'est que les mystiques sont beaucoup moins ennemies entre elles que les politiques, et qu'elles le sont tout autrement. Il ne faut donc pas faire porter aux mystiques la peine des dissensions, des guerres, des inimitiés politiques, il ne faut pas reporter sur les mystiques la malendurance des politiques. Les mystiques sont beaucoup moins ennemies entre elles que les politiques ne le sont entre elles. Parce qu'elles n'ont point comme les politiques à se partager sans cesse une matière, temporelle, un monde temporel, une puissance temporelle incessamment limitée. Des dépouilles temporelles. Des dépouilles mortelles. Et quand elles sont ennemies, elles le sont tout autrement, à une profondeur infiniment plus essentielle, avec une noblesse infiniment plus profonde. Par exemple jamais la mystique civique, la mystique antique, la mystique de la cité et de la supplication antique ne s'est opposée, n'a pu s'opposer à la mystique du salut comme la politique païenne s'est opposée à la politique chrétienne ; aussi grossièrement, aussi bassement, aussi temporellement, aussi mortellement que les empereurs païens se sont opposés aux empereurs chrétiens, et réciproquement. Cependant, dans son discours d'Orléans, que je me suis depuis lors procuré, le ministre a cité le nom de Péguy mais n'a pas cité Charles Péguy. Il n'aura donc pas à répondre sur le plan de la mystique à son propos politique, ni d'ailleurs répondre sur le plan de la politique à la question mystique de Pasolini :« Qu'est-ce que la culture d'une nation ? ». « Sa mystique », répondrait Péguy.
Puisque on nous offre Jeanne d'Arc comme figure culturelle et mystique de la nation française, examinons quelle serait cette figure aujourd'hui, qui, à l'évidence, n'est plus celle de Péguy, dans une France qui n'est pas l'Italie de Pasolini. Quelle figure montre Jeanne en 2016 ? Admettons tout d'abord que Jeanne libère les contraintes liées au genre. On la dit vierge. Soit ! La dire vierge, c'est aussi ne pas révéler sa sexualité. La dire vierge, c'est aussi laisser sa sexualité en dehors de son action, sa sexualité et son genre. Les détracteurs du mythe ne s'y sont pas trompés, qui l'ont dit femme, qui l'ont dit homme, qui l'ont dit hermaphrodite, qui l'ont dit violée, qui l'ont dit pécheresse, qui l'ont dit mariée... Et les fanatiques ne s'y sont pas trompés non plus qui l'ont dit ange, surhumaine, extraterrestre. Dans la France de 2016, on peut tranquillement, paisiblement admettre que Jeanne d'Arc est une figure trans-genre et le revendiquer sans sarcasme, sans volonté de blasphème, seulement parce que c'est évident. 
Charles Péguy - Notre Jeunesse  - Diégèse 2016 - Péguy-Pasolini #10

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Je voudrais que l'on me relève.
Je cherche la relève.
Je voudrais me mettre face, juste en face et pouvoir pleurer.
Je cherche la relève.











2015 2014
2013 2012 2011 2010








C'est ainsi qu'ils m'ont retrouvé, dans cette désolation qui n'est jamais que la désolation première.