Diégèse  vendredi 13 mai 2016



ce travail est commencé depuis 5978 jours et son auteur est en vie depuis 20431 jours (20431 = nombre premier) 2016

ce qui représente 29,2595% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain
avant-hier
#Péguy-Pasolini - les textes de Diégèse 2016 -

Dans l'article que j'ai cité, Maurizio Ferrara (comme d'ailleurs Ferrarroti, dans Paese sera du 14 juin 1974) m'accusait d'esthétisme et, ce faisant, tente de m'exclure, de m'enfermer. D'accord : il se peut que mon optique soit celle d'un « artiste », c'est-à-dire, comme le veut la bonne bourgeoisie, d'un fou. Mais le fait, par exemple, que deux représentants du vieux Pouvoir (qui pourtant, en réalité, servent à présent, bien qu'au seul titre d'interlocuteurs, le nouveau Pouvoir) se soient fait chanter mutuellement à propos des financements des partis et de l'affaire Montesi a de quoi rendre fou : c'est là discréditer une classe dirigeante devant les yeux d'un homme, au point de lui faire perdre le sens des convenances et des limites, et qu'il se trouve plongé dans un véritable état d' « anomie ». On dit, par ailleurs, que l'optique des fous est à prendre au sérieux... À moins que l'on veuille être évolué face à tout, sauf au problème des fous, que l'on se contente commodément d'éluder.
Certains fous observent le visage et le comportement des gens, mais pas parce que ce sont des épigones de Lombroso (comme Ferrara l'insinue grossièrement) ; tout simplement parce qu'ils connaissent la sémiologie. Ils savent que la culture produit des codes, que ces codes produisent un comportement, que ce comportement est un langage, et que, dans une période de l'histoire où le langage verbal est complètement conventionnel et vide (technicisé), le langage du comportement (physique et mimique) a une importance décisive.
Et pendant ces mêmes jours, pendant ce même moment, le pape était interrogé sur la place des femmes dans l'Église catholique, qui ne peuvent être ni prêtres, ni diacres. Et le pape a dit qu'ils allaient réfléchir au diaconat pour les femmes. Je ne vais pas engager, même à distance, à grande distance, un débat sociologique, un débat théologique avec l'Église sur les raisons sociologiques, sur les raisons théologiques, qui font que les femmes ne peuvent donner ni l'eucharistie, ni l'absolution. Je me contenterai de remarquer que les femmes peuvent être des Saintes, et peuvent être des martyrs. Elles peuvent évidemment être saintes et martyrs. C'est donc que l'Esprit Saint les considère, et les considère même précisément, en tant que femmes, en tant que saintes, et en tant que martyrs. On me concèdera qu'il est difficile d'imaginer qu'il puisse y avoir une Sainte sans l'intervention de l'Esprit Saint. Ainsi, tous les fantasmes séculaires d'impureté originelle de la femme, qui lui interdirait ceci et cela ne tiennent pas une seconde, si l'on considère les Saintes et les martyrs, si l'on considère Jeanne d'Arc. Alors, je fais un pari théologique, qui n'est pas risqué, qui est un pari d'évidence. Les femmes ne peuvent pas être ordonnées prêtres dans l'Église catholique parce qu'elles n'en ont pas besoin. Donner l'eucharistie et l'absolution, c'est ouvrir le chemin vers la vie éternelle, c'est donner la vie véritable. Les femmes donnent la vie, et la vie véritable. L'ordination est le palliatif inventé contre la stérilité spirituelle première du mâle. Les femmes ne peuvent pas être prêtres. Soit. Elles donnent la vraie vie et le vrai pardon et c'est tout aussi bien sinon mieux. 
Le véritable fascisme et donc le véritable antifascisme
Pier Paolo Pasolini - Écrits corsaires
Diégèse 2016 - Péguy-Pasolini #10

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000




2015 2014
2013 2012 2011 2010