Diégèse  lundi 28 mars 2016



ce travail est commencé depuis 5932 jours et son auteur est en vie depuis 20385 jours (33 x 5 x 151 jours) 2016

ce qui représente 29,0998% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain
avant-hier

#Péguy-Pasolini - les textes de Diégèse 2016 -

Il faut si peu suivre les noms, les apparences, les aspects, il faut tant se méfier des noms que de même que le Deuxième Empire, historiquement, réellement, ne continue pas l'Empire premier, de même la troisième République, historiquement, réellement, ne se continue pas elle-même. La suite, la continuation de la troisième République ne continue pas le commencement de la troisième République. Sans qu'il y ait eu en 1881 aucun grand événement, je veux dire aucun événement inscriptible, à cette date la République a commencé de se discontinuer. De républicaine elle est notamment devenue césarienne.
Il ne faut pas dire seulement : Tout s'explique, je dirai : Tout s'éclaire par là. Les difficultés incroyables de l'action publique et privée s'éclairent soudainement, d'un grand jour, d'une grande lumière, quand on veut bien donner audience pour ainsi dire, quand on veut bien considérer, quand on veut bien seulement faire attention à cette distinction, à cette récrimination, je veux dire à cette discrimination remontante que nous venons de reconnaître. Tous les sophismes, tous les paralogismes de l'action, tous les parapragmatismes, – ou du moins tous les nobles, tous les dignes, les seuls précisément où nous puissions tomber, les seuls que nous puissions commettre, les seuls innocents, – si coupables pourtant, – viennent de ce que nous prolongeons indûment dans l'action politique, dans la politique, une ligne d'action dûment commencée dans la mystique.
De ces « barbarinades » de 2012, l'observateur et le commentateur inattentifs auront peut-être gardé l'impression que le Primat des Gaules est un réactionnaire, voire un fondamentaliste catholique, ce qui n'est pas le cas. Les prises de position du Cardinal sont le plus souvent pondérées, mesurées, respectueuses. On devrait seulement en conclure que même les Cardinaux ne sont pas infaillibles, qu'ils commettent des erreurs, qu'ils peuvent même commettre des livres avec Luc Ferry. La loi qui autorise le mariage pour tous a été votée. Admettons que l'incident est clos. Mais, à la mi-février 2016, le même Cardinal Barbarin est pris dans la tourmente : un prêtre de son archidiocèse est accusé d'actes pédophiles, dont il aurait eu connaissance, sans les avoir dénoncés à la justice. Les médias s'enflamment. Le Premier Ministre s'en mêle. Le Cardinal et son avocat ripostent. La machine médiatique fonctionne à plein régime, torve, comme à son habitude. Car, au-delà de la gravité des faits incriminés, il y a cette détestable impression que certains jouent dans cette histoire le match retour de 2012, comme s'il s'agissait par cette affaire de faire payer au Cardinal ses saillies précédentes. Les réseaux sociaux, d'ailleurs, ne s'y trompent pas et les anticléricaux primaires ne se privent d'aucun amalgame. Il faut, et il le faut solennellement, les en dissuader. Celles et ceux qui rapprochent les deux affaires médiatisées jouent avec l'imaginaire social en petits apprentis sorciers.
Charles Péguy - Notre Jeunesse  - Barbarinades - Diégèse 2016 - Péguy-Pasolini #06 -

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il ne se passe jamais rien au présent.



Dieu n'est ni le garant ni la source de l'objectivité formelle de nos idées, mode imparfait d'une pensée créée et incréée.







2015 2014
2013 2012 2011 2010







Les récits qui forment notre vie et que nous agitons au quotidien brassent un imaginaire que notre faiblesse seule constitue en tant que réel.
Qui sait les noms aujourd'hui ?