Diégèse  mercredi 30 mars 2016



ce travail est commencé depuis 5934 jours et son auteur est en vie depuis 20387 jours (19 x 29 x 37 jours) 2016

ce qui représente 29,1068% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain
avant-hier

#Péguy-Pasolini - les textes de Diégèse 2016 -

Une ligne d'action était commencée, était poussée dans la mystique, avait jailli dans la mystique, y avait trouvé, y avait pris sa source et son point d'origine. Cette action était bien lignée. Cette ligne d'action n'était pas seulement naturelle, elle n'était pas seulement légitime, elle était due. La vie suit son train. L'action suit son train. On regarde par la portière. Il y a un mécanicien qui conduit. Pourquoi s'occuper de la conduite. La vie continue. L'action continue. Le fil s'enfile. Le fil de l'action, la ligne de l'action continue. Et continuant, les mêmes personnes, le même jeu, les mêmes institutions, le même entourage, le même appareil, les mêmes meubles, les habitudes déjà prises, on ne s'aperçoit pas que l'on passe pardessus ce point de discernement. D'autre part, par ailleurs, extérieurement l'histoire, les événements ont marché. Et l'aiguille est franchie. Par le jeu, par l'histoire des événements, par la bassesse et le péché de l'homme la mystique est devenue politique, ou plutôt l'action mystique est devenue action politique, ou plutôt la politique s'est substituée à la mystique, la politique a dévoré la mystique. Par le jeu des événements, qui ne s'occupent pas de nous, qui pensent à autre chose, par la bassesse, par le péché de l'homme, qui pense à autre chose, la matière qui était matière de mystique est devenue matière de politique. Et c'est la perpétuelle et toujours recommençante histoire. L'aversion séculaire contre l'homosexualité s'enracine dans l'imaginaire. Rien ne pouvant justifier cette aversion, il faut l'affubler de crimes, il faut la criminaliser. C'est ce qu'ont fait depuis des millénaires les clercs des religions monothéistes. Le Cardinal Gousset dans son énumération amphigourique des péchés de chair, ne fait pas autre chose, et va même au-delà puisque c'est toute la sexualité qu'il pénalise. Toutes les luttes de libération contre le pouvoir clérical de l'Église ont attaqué ces amalgames hasardeux qui ont produit des lois, des peines, des geôles, des lynchages, des meurtres symboliques ou des meurtres non symboliques. Alors qu'on continue dans le monde à jeter des hommes et des femmes du haut d'immeubles parce qu'ils seraient convaincus d'homosexualité, alors que les lynchages se poursuivent, alors que des familles, des bonnes familles, et parfois de bonnes familles chrétiennes, chrétiennes et catholiques, des familles pieuses même, rejettent leur enfant, le mettent à la rue, l'excluent de tout amour familial, il ne faut s'associer en rien à la criminalisation imaginaire de l'amour entre adultes du même sexe. Ainsi, rapprocher, même subrepticement, par le choix d'une photo dans un éditorial, par simple juxtaposition, les barbarinades contre le mariage pour tous et le silence supposé du Cardinal face à une affaire de pédophilie, c'est collaborer, tout aussi subrepticement, à ce vaste mouvement de criminalisation de l'amour, c'est perpétuer l'amalgame justificateur.
Charles Péguy - Notre Jeunesse  - Des barbarinades - Diégèse 2016 - Péguy-Pasolini #06 -

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000




2015 2014
2013 2012 2011 2010