Diégèse  mercredi 28 septembre 2016



ce travail est commencé depuis 6116 jours et son auteur est en vie depuis 20569 jours (67 x 307 jours) 2016

ce qui représente 29,7341% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain
avant-hier
#Péguy-Pasolini - les textes de Diégèse 2016 -

Il me disait : Dreyfus passera devant cinquante conseils de guerre, s'il faut, ou encore : Dreyfus passera devant des conseils de guerre toute sa vie. Mais il faut qu'il soit acquitté comme tout le monde. Le fond de sa, pensée était d'ailleurs que Dreyfus était bien sot de se donner tant de mal pour faire consacrer son innocence par les autorités constituées ; que ces gens-là ne font rien à l'affaire ; puisqu'on l'avait arraché à une persécution inique le principal était fait, tout était fait ; que les revêtements d'autorité, les consécrations judiciaires sont bien superflues, n'existent pas, venant : de corps négligeables ; que c'est faire beaucoup d'honneur à ces messieurs ; qu'on est bien bon, quand on est innocent, en plus de le faire constater. Qu'on apporte, ainsi, à ces autorités, une autorité dont elles ont grand, besoin. Mais alors, au deuxième degré, si on y avait recours, il fallait y avoir recours droitement, il ne fallait point biaiser, il ne fallait point tricher, surtout sans doute parce que c'était se donner les apparences, et peut-être la réalité, de s'incliner devant elles, de les redouter. Puisqu'on y allait, puisqu'on s'en servait, il fallait s'en servir, et y aller droitement. C'était encore un moyen de leur commander. Si c'était de la politique, il fallait au moins qu'elle fût droite. Il avait un goût incroyable de la droiture, surtout dans ce qu'il n'aimait pas, dans la politique et dans le judiciaire. Il se rattrapait pour ainsi dire ainsi d'y aller malgré lui en y étant droit malgré eux. Je n'ai jamais vu quelqu'un savoir aussi bien garder ses distances, être aussi distant, aussi doucement, aussi savamment, aussi horizontalement pour ainsi dire. Je n'ai jamais vu une puissance spirituelle, quelqu'un qui se sent, qui se sait une puissance spirituelle garder aussi intérieurement pour ainsi dire des distances horizontales aussi méprisantes envers les puissances temporelles. Même si l'on est rétif au jeu volontiers psychanalytique des signifiés et des signifiants, il est difficile de ne pas entendre dans « autre-même », comme dans « moi-même », quelque chose de l'amour. Le signifiant, sur cela, nous renseigne : la bêtise trahit toujours un manque d'amour. Que la bêtise de l'autre me fasse rire ou m'exaspère, au moment où surgit la bêtise, je n'aime pas celui qui la fait et celui qui la fait ne m'aime pas. Et quand je casse quelque chose, « je me donnerais des claques »... que je ne me donne finalement pas, parvenant le plus souvent à une réconciliation plus ou moins durable avec ce « moi-même » qui m'avait un temps manqué. La mère ou le père qui gronde son enfant qui vient de faire une bêtise le gronde tout autant à des fins éducatives que pour s'insurger que le chenapan « ait fait ceci ou cela à papa ou à maman ! ». Ainsi, on ne trouve jamais vraiment bête longtemps qui l'on aime. Quand on avoue aimer quelqu'un parce que cette personne n'est pas bête, on inverse tout aussi bien l'équation affective, et la phrase pourrait être plutôt : « je ne le-la, trouve pas bête puisque je l'aime. »
Il faut maintenant examiner le cas où la bêtise est intentionnelle et se dénonce comme telle, par exemple dans les émissions télévisées de divertissement. Le procédé n'est pas très différent de celui du théâtre comique. L'effet cathartique de la scène permet de rire volontiers tout en trouvant cela bête, puisqu'il est entendu qu'il n'y a pas rupture du pacte d'amour réciproque entre les « autres-mêmes » qui jouent la comédie et moi qui les regarde faire. Je peux en rire, car je n'en suis pas affecté. Que je soupçonne une véritable humiliation derrière le jeu de rôle, alors l'effet comique disparaîtra vite au profit d'une entière consternation. Ce ne sera plus drôle, mais seulement bête.
Charles Péguy - Notre Jeunesse  - Intelligence de la bêtise - Péguy-Pasolini #18 - Texte continu

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000




2015 2014
2013 2012 2011 2010