Diégèse lundi 27 août 2018



ce travail est commencé depuis 6814 jours (2 x 3407 jours)
et son auteur est en vie depuis 21267 jours (32 x 17 x 139 jours)
2018

ce qui représente 32,0403% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Un simple Stratagème 239



Augustin est perplexe. Il est même un peu désorienté. Catholique fervent, il avait, depuis le catéchisme, imaginé que ses parents l'avaient appelé Augustin en référence à Saint Augustin, le fameux Augustin d'Hippone, Docteur de l'Église. Il avait raison. Mais, ce n'était pas exactement pour la raison qu'il avait imaginée. En effet, peu avant de mourir, sa mère, Monique, lui a avoué que son père Michel n'était pas son père biologique et que celui-ci, rencontré lors d'un séjour touristique en Tunisie aux confins du désert était berbère. Mais voilà... Augustin s'est engagé dans un parti très à droite qui milite contre l'immigration et est, par ailleurs, l'un des piliers d'une ligue morale fascisante  qui manifestait contre le mariage pour tous... Il lui faudra donc trouver un stratagème pour renouer avec une identité qui se dérobe... Et si la solution se trouvait dans les écrits de ce saint philosophe dont il porte le prénom, pour de mauvaises, mais aussi de bonnes raisons ? Et si ce stratagème, c'était la vie ?
Gustav Diégèse signe là un roman très original qui rend très contemporaine une pensée qui n'a jamais cessé de l'être. Saint Augustin est le saint des surprises, et pour peu qu'on le suive, le chemin de foi qu'il propose est toujours aussi ébouriffant.
Un livre à lire que l'on croit ou que l'on ne croit pas. Après tout, la sainteté est aussi un voyage en humanité.
Gustav Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
ces sensations inusitées contre le périphérique
autour des personnages habitacle insonorisé retrouver la forme par le raisonnement
la voiture poussiéreuse son étonnement


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


comme l'amour burlesque à l'agonie un simple stratagème j'échappe à l'amour c'est mortel transgression prendre la vie comme concept