Diégèse vendredi 6 avril 2018



ce travail est commencé depuis 6671 jours (7 x 953 jours)
et son auteur est en vie depuis 21124 jours (22 x 5281 jours)
2018

ce qui représente 31,5802% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Étonnés encore 96



Qu'est-ce que l'étonnement ?
La question peut sembler banale, mais à mieux y regarder, notre capacité d'étonnement, constante et rejouée, pourrait aussi être source d'étonnement. Surtout si l'on considère que notre vie est une perpétuelle et recommançante histoire, (Charles Péguy).
Alors, l'écrivain poète Daniel Diégèse revisite l'histoire de l'humanité en tant que tentative sans mesure d'épuisement de l'étonnement, voire même comme étant la tentation humaine et désespérée d'éradiquer cette émotion si particulière, toujours à la fois désagréable et agréable. Ainsi, le développement technologique, depuis le premier outil, le premier silex, jusqu'à l'intelligence artificielle n'aurait pas pour objectifs le mieux être ou l'abolition du hasard comme source d'incertitude, mais seulement celui d'acquérir la maîtrise de cette émotion ténue mais irrépressible et fugitive, puisqu'on n'est plus étonné dès que l'on conçoit qu'on puisse l'être.
En conséquence, l'auteur considère que la littérature participe de ce dessein. Tout récit incorpore, selon lui, la variable, évidente ou secrète, de l'étonnement et celle de la destruction de l'étonnement. Beaucoup d'autres champs de l'activité humaine sont aussi revisités et passés au crible de cette interrogation.
Est-ce que ce livre saura vous étonner ?
Daniel Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Le temps n'est pas venu.
étonnés encore




sans sursis


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


Alors, le voyage était désirable. L'exil était un autre mot. la perpétuelle et recommençante histoire chercher méchamment à ce que tout, chez elle, allât de mal en pis sociétés oisives et bien pensantes Mais l'attente est longue. Avec le temps, de cet amour, de cette violence l'odeur fraîche ou musquée du souvenir au creux du temps, furtivement