Diégèse dimanche 15 avril 2018



ce travail est commencé depuis 6680 jours (23 x 5 x 167 jours)
et son auteur est en vie depuis 21133 jours (7 x 3019 jours)
2018

ce qui représente 31,6093% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Je ne trouve pas cela drôle 105


De Bergson à Freud, beaucoup de philosophes se sont penchés sur le rire et sur ce qui fait rire, et même l'austère Descartes s'y est attelé. Le dernier livre de Noëmie Diégèse n'est pas un traité philosophique de plus sur le comique, mais une suite de petits récits qui, chacun, décrivent une situation considérée comme amusante ou drôle par certains, et pas du tout par d'autres.
Nous avons tous vécu l'une de ces scènes embarrassantes, comme témoins ou comme protagonistes, où, soudainement, la réalité se fissure.  Car, ce sont bien alors deux scènes différentes que nous vivons dans une schize parfois douloureuse, une scène comique et une scène non comique.
Ainsi, par touches successives, Noëmie Diégèse dessine les contours de ces discordances, qui peuvent être culturelles ou non, parfois liées à l'histoire personnelle de chacun, parfois au moment, qui, comme on le sait, peut être à loisir le bon moment ou le mauvais moment.
On se prend en refermant le livre à s'interroger sur son propre sens de l'humour, à s'avouer qu'on a trouvé drôles des histoires qui n'en étaient pas et qu'on aurait dû rire au lieu de se vexer, pour admettre enfin, que pour jouissif qu'il soit, le rire est toujours suspect.
Noëmie Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Ce n'est pas dans le contrat.
Je ne trouve pas cela drôle. devant la violence de la mort, devant le feu éteint en moi éminemment
bien avant dans l'histoire oublier les pleurs, encore une fois venus Nous sommes arrivés sans y croire


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


ce qui entoure ou ce qui ceinture
Pierre semblait un étranger. un semblant d'ordre et de norme cette ancienne rêverie de toi que je croyais perdue Je regarde les paysages
éprouvant notre sensibilité violente