Diégèse dimanche 2 décembre 2018



ce travail est commencé depuis 6911 jours (6911 = nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 21364 jours (22 x 72 x 109 jours)
2018

ce qui représente 32,3488% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Séquences 336


L'écrivain Charles Péguy distinguait en 1910 dans Notre Jeunesse les époques et les périodes. Les époques, selon Péguy, sont les moments qui font l'histoire. Les périodes, ou encore appelées paliers ou même bonaces par Péguy, sont les moments plus ou moins longs entre les époques. Cette vision de l'histoire se faisant par poussées sur le corps social telles un syndrome inflammatoire, sera reprise par Gramsci, dont on sait qu'il était lecteur de Péguy. Le sociologue Daniel Diégèse reprend cette grille d'analyse et montre que la sphère médiatique et publicitaire tente de nous faire croire en permanence que nous sortons d'une période pour entrer dans une époque. On l'a compris, l'époque fait mieux vendre que la période. Au cours de son analyse, il introduit une notion que Péguy et Gramsci, alliés à Pasolini, auraient pu aussi utiliser  : la notion de séquence, ainsi que le monde de la communication et de la publicité - c'est le même - nomme les campagnes de manipulation de l'opinion vantant indifféremment l'action du pouvoir ou d'un shampoing anti-pelliculaire. Ainsi, quelle que soit la cause et sa justesse, la stratégie publicitaire a toujours intérêt à entretenir les poussées inflammatoires. Prenant appui sur le traitement médiatique de plusieurs crises de ces dernières années, Daniel Diégèse analyse comment ce qu'il nomme la mise en époque s'effectue dans les médias et les réseaux sociaux. Un livre passionnant pour comprendre... notre époque... qui n'en est donc peut-être pas une, ou pas tout à fait
Daniel Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
nonchalance mes songes
séquences sentiment intime état de veille
accéléré de vie voile pourpre pour jouer


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


produits introuvables nous n'avons - nous = les Français - jamais été italiens derrière la citadelle toutes les révolutions d'Ispica à Avola ce manque-là aucun autre sémaphore la fin par lassitude