Diégèse mardi 25 décembre 2018



ce travail est commencé depuis 6934 jours (2 x 3467 jours)
et son auteur est en vie depuis 21387 jours (3 x 7129 jours)
2018

ce qui représente 32,4216% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
La Panacée de l'ennui 359


Il n'est plus à démontrer que nous sommes dans une société qui prend pour moteur principal le divertissement. Tout est divertissement, même les réponses à nos besoins les plus élémentaires et les plus triviaux. En conséquence, pour que le divertissement continue de croître, il faut que l'ennui demeure, sinon croisse, lui aussi. C'est donc sous l'angle de l'ennui que Gustav Diégèse aborde nos sociétés contemporaines, montrant comment les médias et la publicité ne cessent de proclamer « vous vous ennuyez ! »
Dans « la société de l'ennui », le divertissement n'est donc plus qu'un produit dérivé qui ne tente même pas de répondre à la mutation ontologique qu'est l'ennui lui-même. Il montre comment « ennui » et « divertissement », fonctionnent comme deux moteurs désormais découplés qui agissent sur des êtres qui, littéralement, « tournent à vide ».
Quelle serait donc la panacée ? Gustav Diégèse ne prétend pas l'avoir trouvée, encore moins la proposer sous forme de recette spirituelle ou idéologique. Sans doute pense-t-il que savoir déceler cette double entropie, qui est aussi une double anomie, peut suffire à trouver une voie qui permette de s'en extraire.
Gustav Diégèse


2009200820072006200520042003200220012000
Je devrais être à Florence Calenzano Rien ne m'oblige un personnage intéressant il n'y a pas de neige endormis par les jours Et je ne sais trop quoi dire. la malle arrière un peu de parfum le tour du village


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


la même force et la même faiblesse
Avant que chacun ne commence un peu de décence J'écris par désœuvrement. la panacée de l'ennui redoublement fictionnel sans aucune nécessité