Diégèse jeudi 25 janvier 2018



ce travail est commencé depuis 6600 jours (23 x 3 x 52 x 11 jours)
et son auteur est en vie depuis 21053 jours (37 x 569 jours)
2018

ce qui représente 31,3495% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
C'était un homme 25



Il travaille dans une grande entreprise d'un quartier d'affaire. Il est inscrit à la salle de sport sans y être très assidu. Il prend les transports en commun, où il tente de lire quelques pages d'un livre qui n'avance pas quand il n'y a pas trop de monde dans les wagons. Il ne vit pas seul. On ne sait pas s'il a des enfants. Comme une caméra pudique, le texte s'arrête toujours à la porte d'un appartement, quelque part dans la ville, avec un ascenseur.
Un jour, ce personnage rencontre un texte qui va bouleverser sa vie. Il lit Les Écrits corsaires de Pasolini sa vie est bouleversée. Il regarde autour de lui et voit
« un monde inexpressif, sans particularismes ni diversités de cultures, un monde parfaitement normalisé et acculturé. »
Pasolini vient alors remplacer le roman jusqu'alors péniblement lu dans le train.
Noëmie Diégèse propose ainsi d'accompagner son personnage, qui demeurera anonyme, qui vit aujourd'hui dans une grande ville française, sans doute Paris, dans la lecture de ces textes politiques de Pasolini . Avec lui, nous  mesurons la justesse de la pensée du poète, cinéaste et polémiste italien, assassiné en 1975. Et nous vivons nous aussi ce bouleversement intime que peut provoquer une lecture importante.
Un livre à lire, dans le métro ou ailleurs, qui vous donnera des envies d'émancipation individuelle et collective.
Noëmie Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Nous ne savions pas si nous pouvions parler d'amour Ce n'est pas le soleil.
C'était un homme.







2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010



« un monde inexpressif, sans particularismes ni diversités de cultures, un monde parfaitement normalisé et acculturé. »
Analyse linguistique d'un slogan - Pier Paolo Pasolini - Les Écrits corsaires

Leur inquiétude
recentrement